L’histoire parle en faveur des lauréats

Autres informations / 08.02.2009

L’histoire parle en faveur des lauréats

PRIX DE LA CALIFORNIE

 

Le Prix de La Californie (L),

la finale cagnoise pour les milers de 3ans, est cette année disputée

exceptionnellement sur la piste synthétique. Elle ne représente pas seulement

un objectif de meeting, mais également un tremplin pour monter avec brio à

Paris. Le palmarès de ces dernières années le prouve. Les lauréats, et même le

podium de la « Californie », sont capables de s’illustrer en région parisienne.

L’an dernier, Gris Tendre

(Slickly) s’imposait dans cette épreuve avant de faire de même dans le Prix

Omnium II (L), à Saint-Cloud. Cependant, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget

n’a pu ensuite réitérer et a fini son année dans une épreuve à réclamer à

Longchamp. Mais les lauréats précédents ont étoffé d’au tant plus

significativement leur palmarès. Vainqueur en 2007, Gris de Gris est un

formidable ambassadeur de la réussite des héros du Prix de la Californie (L) :

en 2008, il remporte le Prix du Muguet (Gr2), à Saint-Cloud, après être passé

tout près de la victoire dans le Prix Edmond Blanc (Gr3). On entendait alors

dans les couloirs clodoaldiens que ce couronnement au niveau Gr2 était

amplement mérité.

Juste avant ses exploits de

Saint-Cloud, Gris de Gris devançait Merlerault (Royal Academy) et Silver Point

(Commands) dans l’édition 2008 du Grand Prix de La Riviera Côte-d’Azur (L). Ces

deux derniers sont au départ de cette même épreuve ce dimanche. L’année 2006 a

également marqué les esprits puisque Dream In Blue (Munir), le lau réat, avait

devancé Chief Commander (Commands), Beau Monde (Agnes World), Salsalava

(Kingsalsa) et Bertranicus (Take Risks), décédé accidentellement la semaine

dernière, en séance de piscine, à Dubaï. Salsalava a ensuite gagné et s’est

placé au niveau Gr3 en montrant une belle régularité, tandis que Bertranicus

avait pris une magnifique deuxième place dans le Prix de la Porte Maillot

(Gr3), derrière le champion sprinter, Marchand d’Or (Marchand de Sable). Au fil

des lignes, en dépoussiérant ce palmarès, on se rend facilement compte de

l’importance de l’épreuve au-delà du meeting cagnois.