St-moritz, avec la clémence de la météo

Autres informations / 08.02.2009

St-moritz, avec la clémence de la météo

 

 

 

 

Vendredi, l’hippo drome

de St-Moritz communiquait sur la situation

délicate dans laquelle se trouvait le site suite

à d’importantes

chutes de neige.

Celles-ci ne devraient d’ailleurs pas faiblir jusqu’à dimanche, jour d’ouverture du triptyque suisse.

Trop, beaucoup trop de neige tombe depuis plusieurs jours. En conséquence, les

organisateurs du site de St-Moritz

ont renoncé à bon nombre d’installations et de

services dédiés aux visiteurs sur la réunion de dimanche. Mais surtout,

le communiqué stipule que les organisateurs

travaillent jour et nuit dans des conditions climatiques dites

«

extrêmes ». Cela étant, l’optimisme règne et

à l’heure actuelle, la réunion

est maintenue.

Cette

journée sera composée de quatre courses

au galop dont l’impressionnant Skikjöring et

la première préparatoire au Grand Prix du 22 février. Les

réunions à St-Moritz se suivront sur les trois

derniers dimanche de février.

 

Gallardo

dans le Skikjöring

Un

seul entraîneur français figure parmi les candidatures sur l’ensemble de la journée.

Il s’agit de Philippe Van de Poële qui délèguera Gallardo (Halling), fraîchement arrivé

dans les boxes de l’entraîneur

normand. Gallardo s’essaiera à la discipline

du Skikijöring en compagnie d’onze autres

concurrents.

Lors de sa dernière

course à réclamer

qu’il a remportée, Gallardo est passé des mains de José Bruneau de La Salle à celles de

Christophe Müller, président de l’hippodrome de Frauenfeld (Suisse), pour 12.400€.

Deux

jockeys français en piste

Si

Philippe Van de Poële est le seul entraîneur, il n’est pas le

seul Français à participer à cette désormais traditionnelle réunion.

Deux

jockeys tricolores seront en piste à plusieurs

reprises et notamment dans la préparatoire au Grand Prix. Freddy Di Fède se mettra en selle sur Eiswind (Monsun), un cheval allemand troisième de Listed à

Baden-Baden au mois de septembre.

Olivier

Plaçais, habitué des lieux, pilotera un cheval

qu’il connaît bien : Pont des Arts (Kingsalsa), élevé au Haras de la Perrigne. Désormais entraîné

en Allemagne, il reste sur deux places de cinquième dans des Gr3 et une troisième place dans une autre épreuve.

En France, il était

sous la responsabilité de Ronald Caget pour lequel il a pris la cinquième place du Prix La Flèche (L), en 2006.