Tamazirte justifie ses engagements classiques

Autres informations / 28.02.2009

Tamazirte justifie ses engagements classiques

DEAUVILLE, Vendredi 27

février

Grande favorite du Prix de la

Durdent (D), Tamazirte (Danehill Dancer) n’a pas déçu son entourage, s’imposant

très aisément, uniquement montée aux bras. Mais la pensionnaire de Jean-Claude

Rouget a donné des émotions à tous les observateurs. En effet, à l’entrée de la

ligne droite, elle se retrouve derrière Watch Out (Rock Of Gibraltar) qui

recule. A trois cents mètres du poteau, après avoir été enfermée par Prise de

Risque (Take Risks), Tamazirte est enfin déboîtée par Christophe Lemaire. Comme

à Cagnes lors de sa première victoire, elle refait quatre longueurs en cent

cinquante mètres. Pour finir, elle se détache sans problème, l’emportant dans

un style prometteur. Elle justifie ainsi sa panoplie d’engagements classiques,

souscrits dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), le Prix Saint-Alary (Gr1)

et le Prix de

Diane (Gr1). « Elle a de la

qualité et le fait bien, a déclaré Jean-Claude Rouget au micro d’Equidia. C’est

une pouliche qui ne va pas dans le terrain lourd, mais qui n’aura pas de souci

sur du bon terrain. »

Tamazirte a été achetée par

Horse France pour la somme de 40.000€ aux ventes de 2ans montés en avril 2008.

Elle est par Danehill Dancer (Danehill), le père des espoirs classiques Again,

Mastercraftsman et Westphalia, ainsi que du champion australien Choisir. Côté

maternel, on remarque qu’elle est la nièce de Cairns (Cadeaux Généreux)

lauréate de Gr2, à Newmarket. Puissante pouliche, Tamazirte a de l’avenir. Elle

a mis en avant l’Ecurie de la Vallée Martigny et les couleurs d'Hervé Morin.

Prise de Risque montait de

catégorie et elle a passé son test avec réussite, terminant deuxième devant

Cherry Pick (Xaar), elle aussi en progrès. Nouvelle protégée d’Yves de Nicolaÿ

et nièce de Zipping (Zafonic), cette dernière ne comptait jusqu’à ce jour que

de modestes performances en province et a manifestement bien évolué durant

l’hiver.