Vertigineux à l’assaut de dubaï

Autres informations / 06.02.2009

Vertigineux à l’assaut de dubaï

Mayfair

 

La dernière épreuve du

programme de Dubaï, nommée Mayfair (le nom d’un quartier de Londres…) a réuni

des chevaux de bonne qualité, évalués entre 95 et 110 de rating. Le topweight

de cette course, disputée sous la formule handicap, est attribué au Français

Vertigineux (Nombre Premier), entraîné par Carole Dufrêche (voir encadré). Dans

ce style de course, porter le plus gros poids est toujours bon signe. Dès lors,

on est en droit d’attendre une belle performance de Vertigineux, qui fera en

l’occasion son premier déplacement à l’étranger. En France, il est double

gagnant de Gr3. Avant de se rendre à Dubaï, il avait pris ses marques sur piste

syn-

thétique en remportant le

Prix Lyphard (L), à Deauville. Comme à son habitude, Vertigineux sera associé à

Philippe Sogorb.

Un autre Français sera en

piste dans cette course. Il s’agit de Kachgaï (Kaldounévées), qui représente la

casaque Devin. En France, il était sous la responsabilité d’Yves de Nicolaÿ,

mais aux Emirats, il est sous la férule de Luis Urbano-Grajales. Evalué à un

rating de 95, sa tâche s’annonce compliquée, d’autant qu’il trouve des

conditions de courses identiques à celles du 21 janvier, où il terminait

onzième sur seize du Al Tayer Motors, à Nad Al Sheba.

L’entraîneur Français Erwan

Charpy, basé à Dubaï, sera pour sa part triplement représenté, avec Emirates

Gold (Royal Applause), Aqmaar (Green Desert), et Naipe Marcado (Timber O),

associé à David Badel. Enfin, Mike de Kock présente Russian Sage (Jallad),

lauréat de Gr1 en Afrique du Sud.

 

 

 

CAROLE DUFRÊCHE : Vertigineux

est placé dans le haut du tableau, c’est bon signe. »

(Nombre Premier) disputera sa

première course à l’étranger

Vendredi, Vertigineux Bien sûr,

son entourage effectue le déplacement, et nous avons pu joindre Carole

Dufrêche, l’entraîneur de Vertigineux, avant qu’elle ne s’envole pour Dubaï.

JDG. – Depuis quand

Vertigineux est-il à Dubaï et comment se passe son adaptation ?

Carole Dufrêche – Le cheval

est arrivée le lundi 26 janvier à Dubaï. Mon mari, Patrick, s’occupe de lui

là-bas. Je pense que s’il quittait le cheval, ce serait un cas de divorce !

Lors de ses premiers jours à Dubaï, le cheval était très calme. Depuis qu’il

s’est rendu à la piste, il a retrouvé toutes ses sensations. Il prend les

choses du bon côté et s’est bien adapté.

Comment analysez-vous

l’épreuve qu’il va courir vendredi ?

Nous sommes placés dans le

haut du tableau, ce qui est bon signe, puisque c’est un handicap. Il n’y a pas

beaucoup d’écart entre les concurrents. Ce type de courses est très ciblé. Je

pense que ce genre de handicap est plus facile que les handicaps que nous avons

en France, dans le sens où les courses donnent un résultat régulier.

Avez-vous des projets concernant

les aventures de Vertigineux à Dubaï ?

Nous avons plusieurs possibilités

pour ses prochaines sorties. Mais nous allons attendre de voir comment il court

vendredi avant de prendre notre décision. Pour l’instant, rien n’est défini.