Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Allybar, le "best" reste à venir

Autres informations / 30.03.2009

Allybar, le "best" reste à venir

PRIX FRANCOIS MATHET

Etant donné qu’Allybar est un

fils de King’s Best, on peut se demander si les frères Wertheimer n’ont pas

voulu faire un jeu de mot sur Alydar’s Best (Alydar), la championne d’Alan

Clore, lauréate en 1984 du Grand Critérium (Gr1). Pourquoi pas et cela serait

bien trouvé. Mais ne nous égarons pas trop et revenons à la victoire d’Allybar

dans le Prix François Mathet (L). Une victoire acquise au courage pour ce cheval

massif et très lutteur.

 

Allybar : un dominant

A deux cents mètres du

poteau, ils étaient trois à attaquer le sculptural Fuissé (Green Tune), qui ne

pliait pas et continuait à déployer ses amples foulées. Finalement, c’est

Allybar qui s’est montré dominateur pour venir "arracher" sa victoire

au niveau Listed. L’expérience acquise à 2ans, où il a couru cinq fois, et son

physique massif ("à l’américaine") ont été deux grands atouts pour

lui permettre de dicter sa loi et de rester invaincu pour ce qui est de cette

année 2009.

Suite à cette victoire,

Pierre-Yves Bureau nous expliquait :

« On avait pour nous d’avoir

fait une bonne rentrée à Compiègne, le 16 mars. C’est un poulain impressionnant

physiquement. Il est également très lutteur. Il aime la compétition. Lorsqu’il

a débuté à 2ans, Carlos Laffon-Parias, son entraîneur, en faisait déjà un tout

bon. Mais le cheval n’avait rien compris. Il a beaucoup couru à 2ans et vient

d’avoir deux courses

rapprochées, donc nous allons prendre notre temps de réfléchir pour la suite de

son programme. C’est intéressant, ce qu’il fait aujourd’hui, avant de tenter de

grimper les échelons »

Allybar se révèle pleinement

cette année Il a franchi quelques paliers et doit encore progresser. A 2ans, il

remportait sa course dans le Prix de Charlemont (E) en devançant une opposition

assez modeste. En recherchant plus loin, on s’aperçoit qu’effectivement, il

avait mal débuté dans le Prix du Soleil de Bretagne (F), car il n’avait en rien

compris ce que l'on attendait de lui. L'épreuve avait été remportée par On est

Bien (Enrique), qu’il devance ici.

 

 

PRIX FRANCOIS MATHET

On est toujours bien

Deuxième, On Est Bien a une

nouvelle fois fait plaisir à son entourage. Cette fois, il est tombé sur un

"roc" mais il devrait pouvoir remporter sa belle course

prochainement. Son entraîneur et co-éleveur, Elie Lellouche, nous expliquait

après la course :

« Il confirme sa victoire

acquise sur ce parcours le 5 mars. La dernière fois, il était allé devant et

cette fois il a attendu. Cela prouve qu’il peut s’adapter à toutes les

tactiques et que son récent succès n’était pas usurpé. Il devrait continuer

dans cette voie. »

 

 

Où sont les engagés

classiques ?

Placé fin mars afin de mettre

des espoirs classiques sur les bons rails, ce Prix François Mathet (ex-Prix de

Courcelles) a mis en avant Allybar et On Est Bien,

qui ne possèdent aucun

engagement dans les Groupes français à venir. Enfin, on rappellera tout même

qu’Allybar possède un engagement dans le Derby Suisse (L). Le premier poulain

possédant un engagement classique à figurer à l’arrivée est la ? JDG

Rising Star

? Fuissé, qui se classe troisième. Son

entraîneur, Christine-Head Maarek,

nous disait après la course :

« Les autres avaient fait leur rentrée. Un paramètre important à cette époque

de l’année. Mais je suis tout de même déçue, Je ne l’ai pas vu changer

réellement de vitesse. Il a un gabarit impressionnant, une grande action, et

c’est parfois trompeur. Nous

allons maintenant voir

comment il récupère. » Enfin, en retrait, il faut noter la bonne impression que      laisse

Marinous (Numerous), cheval compliqué mais qui, une fois bien réglé, devrait

réaliser de belles choses.

 

 

Le même croisement que Dubaï

Surprise

La deuxième mère d’Allybar,

Princesse Kathy (Luthier – placée de Listed) a donné naissance à une belle

branche. C’est la mère d’Athyka (Secretariat), double gagnante du Prix de

l’Opéra (Gr2) et génitrice d’Atticus (Nureyev), deuxième de la Poule d’Essai

des Poulain (Gr1) en 1995. Elle est également la grand-mère de Dubaï Surprise

(King’s Best), gagnante de Gr1 en Italie et dont le croisement a inspiré celui

d’Allybar. Ce dernier possède un propre frère né en 2007.