Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Bedaly conserve son titre

Autres informations / 28.03.2009

Bedaly conserve son titre

ENGHIEN, Vendredi 27 mars

 

 

Lauréat du Prix du Mont-Dore

en 2008, Bedaly (Medaaly) a remporté pour la deuxième fois consécutive cette

épreuve de bon niveau pour chevaux d’âge. Mais cette course avait surtout été

choisie par François-Marie Cottin pour la rentrée de la championne Princesse

d’Anjou (Nononito). Et la jument de Jean-Paul Sénéchal a effectué une course

pleine de promesse venant terminer cinquième, sans forcer, après six mois

d’absence.

 

Des gros handicaps aux balais

d’Enghien

Vite à proximité des

animateurs, le long de la corde, Bedaly a toujours galopé avec des réserves.

Dans la ligne droite, son pilote Cyrille Gombeau fait le choix de rester le

long de la lice. Bedaly assure les deux dernières haies et file facilement au

poteau pour gagner de trois longueurs, pour sa rentrée. D’ailleurs, ce cheval

assez léger court souvent bien sur sa fraîcheur. Il en a donné une nouvelle

preuve ce vendredi. Très bon cheval de gros handicaps en plat (il en a enlevé

trois), le pensionnaire d’Alain Bonin s’est converti à l’obstacle à l’automne

2007, terminant deuxième du Prix Achille-Fould (L) avant de signer sa première

victoire à Auteuil. En 2008, il s’est surtout consacré au plat. Régulier, il

devrait connaître de nouveaux succès car il a gagné avec de la marge.

Prochainement, une course semble taillée pour lui : le Prix du Cher (L), dans

laquelle il pourrait retrouver plusieurs de ses adversaires du jour.

La victoire de Bedaly à

Enghien, sous la casaque de Csilla Hennel de Beaupréau n’est pas sans rappeler

les succès du bon Hugo des Fieffes (Dress Parade) vainqueur du Prix Romati (L)

en 2002, également pour l’entraînement d’Alain Bonin. Lui aussi alternait avec

réussite le plat et les obstacles.

 

Madox, une nouvelle fois

deuxième

Après une probante rentrée

(2e), qui lui avait permis de perdre quelques kilos superflus, Madox

(Trempolino) a fait sa valeur en terminant deuxième. Patientant au centre du

peloton, il a fait illusion dans la phase finale, mais n’a pu rejoindre Bedaly.

Son entraîneur Jehan Bertran de Balanda était satisfait de la prestation de son

protégé: « Il court bien. Je suis étonné qu’il soit parti favori, car il a 5ans

et ce n’est pas évident à cet âge face aux aînés. Vous devriez le revoir dans

le Prix du Cher. » Régulier et jamais plus loin que deuxième sur la piste du

Plateau de Soisy, Madox devrait apporter de nouvelles satisfactions à son

entourage sur cet hippodrome.

 

Portal’s Toy, la bonne note

de la course

Deuxième du Grand

Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) sur son terrain de jeu favori (le steeple-chase),

Portal’s Toy (Go Between) a bien sauté et, sur le plat, a fourni une plaisante

fin de course pour obtenir la troisième place, sans que Nathalie Desoutter ne

soit dure avec lui. L’avenir s’annonce sous de bons auspices pour le

pensionnaire de David Windrif. L’animateur Melcastle (Medaaly) a donné

l’impression d’avoir la course à sa merci dans le tournant final mais il a dû

s’avouer vaincu sur le plat, terminant quatrième.

 

Superbe rentrée de Princesse

d’Anjou

Placée en position de

lanterne rouge, Princesse d’Anjou, héroïne de deux Grand Steeple-Chase de Paris

(Gr1) en 2006 et 2008, a tracé un parcours magnifique. La pensionnaire de

François-Marie Cottin s’est intéressée à la course dans le tournant final. Elle

double alors ses rivaux un à un, avec des ressources, puis, dans la ligne droite,

elle saute parfaitement. Son jockey n’est pas dur avec elle et ne lui demande

pas l’impossible. Elle prend néanmoins la cinquième place. La régence est finie

et la "Princesse" est prête à enlever un troisième Grand Steeple. De

fait, elle est, à l’heure actuelle, le seul postulant sérieux à la grande

épreuve de la fin mai qui ait fait une telle rentrée. Son mentor nous a confié:

« Je remercie Jean-Paul Sénéchal de me faire confiance. Je suis ravi de sa

rentrée. Elle a fait une belle ligne droite et a effectué de bons sauts. Je

n’en attendais pas plus. Nous allons voir comment elle prend sa course, et nous

nous déciderons dans les jours à venir pour sa prochaine sortie. Elle pourrait

courir une épreuve à Enghien ou le Prix Murat (Gr2), voire le Prix Ingré (Gr3).

» On a hâte d’y être car la championne est de retour sur le chemin historique

qui la mènera, peut être, vers le triplé dans le Grand Steeple.