Binocular vu de saint-cloud

Autres informations / 11.03.2009

Binocular vu de saint-cloud

Il est 16h22, heure

française. Dans le rond de présentation, à Saint- Cloud, c’est l’effervescence.

Les hommes de France Galop, par talkie- walkie, essayent de décaler les

horaires de départ en France. En effet, on est à deux doigts de courir le Prix

Kasteel et le Champion Hurdle en même 

temps  !  «  On  va 

tirer  quelques  minutes 

derrière  les  stalles 

» annonce l’un des hommes en noirs. « Oui, n’hésitez pas ! » leur lance

Elie Lellouche. Et pour cause, il a des intérêts dans les deux courses.

D’un  côté,  il 

est  l’éleveur  de 

Binocular,  et  de  l’autre, 

il  présente Pointilliste   à  

Saint-Cloud.   Un   œil  

sur  l’écran   qui  

retransmet Cheltenham, 

devant  lequel  on 

se  sent  seul 

lorsque  l’on  voit 

le  vide régnant à Saint-Cloud, il

n’oublie pas de surveiller Pointilliste… et ses sangles. Quelle course regarder

? Il faut prendre une décision. Finalement, la bonne solution sera de regarder

la prestation de Binocular de la salle de presse, puis Pointilliste des

tribunes. Les courses ne se dérouleront pas en même temps. Ouf ! Devant l’écran

de télévision, on y croit dans la salle de presse quand Binocular va facilement

avant le dernier tournant. « On est bien, même ! » à ce moment là. Finalement,

Binocular sera troisième, puis Pointilliste deuxième, chacun se comportant de

bonne manière. A peine remis de ses émotions, Elie Lellouche expliquera : « Les

courses à Cheltenham, le meeting d’obstacle de l’année en Angleterre, n’ont

rien à voir avec les courses d’Auteuil. J’y ai cru un moment et je pense même

que si la course s’était prolongée, il aurait gagné… »