Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Christoph müller : « j’invite tous les français à venir tenter leur chance dans le swiss derby »

Autres informations / 20.03.2009

Christoph müller : « j’invite tous les français à venir tenter leur chance dans le swiss derby »

Président de l’hippodrome de

Frauenfeld (Suisse), Christoph Müller organise le 21 juin prochain le 29e

Davidoff Swiss Derby. Une épreuve qui réussit parfaitement aux chevaux

entraînés en France, lauréats de dix-neuf des vingt-huit premières éditions. Et

c’est un Derby !

Jour de Galop – Comment se

positionne le Swiss Derby au sein de votre programme national ?

Christoph Müller – C’est la

vitrine de nos courses au galop, aussi bien à l’étranger que dans notre propre

pays. Beaucoup de propriétaires ou d’éleveurs suisses ont d’ailleurs acheté ou

élevé un cheval dans l’espoir de remporter cette course. C’est vraiment un

encouragement à investir dans la filière.

 

C’est aussi une épreuve très

internationale…

En général, nous recueillons

entre cinquante et soixante-cinq engagements, dont 60% venant de l’étranger. La

course elle-même est un duel entre les cinq ou six meilleurs suisses et les

étrangers, dont une majorité de français, quelques allemands et quelques

britanniques. Et les français dominent nettement : ils ont remporté dix-neuf

des vingt-huit éditions.

 

Comment expliquez-vous son

attrait ?

C’est un Derby ! Un gagnant

de Derby, même du Derby suisse, reste pour l’éternité dans la liste des

gagnants de Derbies ! Qu’y a-t-il de plus beau, pour un propriétaire ou pour un

entraîneur, que de gagner un Derby ? Vraiment, ce n’est pas une course comme

les autres : les applaudissements, l’ambiance, la conférence de presse, le

bouquet de cinquante roses… Tout concourt à ce que ce moment magique reste

gravé dans les mémoires de ceux qui l’ont gagné. C’est une journée inoubliable,

même pour les propriétaires les plus comblés. Neuf mois après avoir remporté le

"Jockey-Club" et l’"Arc" avec Suave Dancer (Green Dancer),

Henri Chalhoub a gagné le Derby suisse avec Mon Domino (Dominion) : il m’a dit

que notre trophée avait trouvé sa place à côté de celui de l’"Arc" !

 

Comment s’organise l’accueil

des concurrents étrangers ?

Tous les frais sur place sont

pris en charge, du lad au propriétaire. Parlez-en à ceux qui sont venus les

années précédentes, ils vous diront qu’ils ont été bien reçus… Nos hôtels et

nos restaurants offrent un haut niveau de prestations.

 

Quels sont vos projets pour

l’avenir ?

D’abord, j’aimerais que nous

obtenions le label Listed. Mais pour cela, il nous faudra un rating de 46

pendant trois années consécutives. Et je rêve du jour où un cheval né et élevé

en Suisse réussira à remporter le Derby. Ce n’est pas passé loin en 1985, avec

le "Baumgartner" Tacaro (Carmarthen) qui a terminé deuxième, entraîné

par André Fabre et monté par Lester Piggott ! Malheureusement, nous n’avons

chaque année que trente à quarante naissances, ce qui est trop juste pour

l’instant.

 

 

Fiche pratique

Poulains et pouliches de 3ans,

2400m, Turf, 61.500€ (30.000€ au vainqueur). 14 partants maximum.

Piste : 1500m, corde à

droite, 400m de ligne droite en légère montée, 20m de large.

Engagements : Lundi 23 mars à

12h. Premier forfait : Mardi 28 avril à 12h. Deuxième forfait : Mardi 26 mai à

12h. Troisième forfait : Mardi 16 juin à 12h. Déclaration de partants :

Mercredi 17 juin à 10h.

Support d’enjeux PMU, le

Derby suisse sera retransmis sur Equidia.