Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Démonstration de porto rico

Autres informations / 19.03.2009

Démonstration de porto rico

Cheval de classe du lot,

Porto Rico (Video Rock) a illuminé Auteuil de son talent, une heure après la

victoire de la

? JDG Jumping Star ? Rendons

Grâce (Video Rock), en gagnant facilement le Prix Quomodo. Vite placé en tête,

le pensionnaire de Philippe Peltier a mené à sa guise. Pour passer devant les

tribunes, il déploie de belles foulées. Mais il sait sauter, aussi. Et il nous

le prouve sur les onze haies du parcours. Sur le plat, David Berra, le pilote

du champion Monoalco (Dom Alco), lâche la tête de son partenaire et Porto Rico

se détache alors avec une réelle facilité. Dix grandes longueurs sont affichées

à l’arrivée. Son entraîneur est bien sûr satisfait : « Le cheval gagne

facilement. Il n’a pas eu une course dure, ce qui est bon pour lui. Je l’ai

reçu en janvier et il a passé deux mois à la mer. Le matin, déjà, il me

montrait qu’il sortait de l’ordinaire. Logiquement, il devrait courir le Prix

Jean Granel (L – 19 avril – 3.900m). » Selon une méthode qui a fait ses

preuves, Porto Rico va donc monter progressivement les échelons.

 

Un profil atypique

Elevé par Thierry Cyprès et

Jean-François Naudin, Porto Rico avait séduit dès ses premiers sauts à Auteuil,

en octobre 2007, enlevant avec brio (6 longueurs) le Prix Hipparque. Pour sa

deuxième course sur la Butte Mortemart, il affronta directement l’élite de sa

génération dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1). Encore tendre, il se classa

quatrième tout en démontrant un certain potentiel. Il était alors sous la

houlette d’Emmanuel Clayeux, qui le dressa en obstacle. Après une absence d’un

an et demi, Porto Rico a effectué une rentrée plus que prometteuse en vue de la

saison 2009. D’autant qu’il est tout neuf, puisqu’il ne compte que cinq courses

à 6ans. Côté origines, on notera qu’il est le neveu de Maurice (Video Rock)

deuxième de Listed et de Lettiland (Ragmar) troisième de Listed.

 

Comaro, sur le bon chemin

Comaro (Comte du Bourg) s’est

classé deuxième après s’être fait oublier durant toute la course. Une

performance probante car il était absent depuis le 8 avril 2008. Ce

pensionnaire de Philippe Demercastel avait pris des places, à 3ans, dans les

trois Groupes sur les haies ouvert à cette promotion, les Prix Georges de

Talhouët-Roy (Gr2, 3e), Cambacérès (Gr1, 4e) et Général de Saint-Didier (Gr3,

2e). Sa course de mercredi nous l’a montré à son niveau de l’automne 2007,

celui d’un cheval de Groupes. Il a précédé nettement Royal Surabaya (Michel

Georges), qui a plafonné sur le plat, ayant sans doute besoin d’une rentrée et

Le Surdoué (Loco). Plus aguerri en steeple, Don Mirande (Turgeon) a fini

honorablement à la cinquième place.