Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Godolphin brise l'écart en signant un doublé

Autres informations / 29.03.2009

Godolphin brise l'écart en signant un doublé

Godolphin Mile

Le meeting de Dubaï est,

traditionnellement, la chasse gardée de la famille Maktoum

et de leur porte-drapeau

Godolphin. Pour ne prendre qu'un exemple, Godolphin a

remporté sept des treize

éditions du Godolphin Mile (le bien nommé) disputées entre sa création et 2008.

Mais curieusement, les Maktoum n'avaient plus gagné une course le jour du World

Cup depuis deux ans !

Samedi soir, ils ont brisé le

signe indien dans leur Mile chéri, grâce à Two Step Salsa (Petionville). Le

partenaire de Frankie Dettori porte la casaque bleu roi de Godolphin, tout

comme d'ailleurs son dauphin Gayego (Gilded Time). Vite en tête, à l'extérieur

de Cat Junior (Storm Cat), Two Step Salsa a contrôlé la course de bout en bout

avant de démarrer sèchement sous le nez de ses adversaires lorsque ceux-ci

cherchaient à peine à se rapprocher.

« J'ai eu de la chance qu'ils

me laissent mener la course à mon rythme, a déclaré Frankie Dettori. Ensuite,

comme c'est un bon cheval, il les a laissés sur place. Avant la course,

j'espérais avoir fait le bon choix. Et, fort heureusement, cela a été le cas. »

Du côté des ramasseurs de

miettes, le Saoudien Don Renato (Edgy Diplomat) a fini 3e, et Brave Tin Soldier

(Storm Cat), monté par Christophe Lemaire, 5e. Le jockey français peut

regretter les à-coups qui ont émaillé le parcours de son cheval, conséquences

de la course tactique imposée par Dettori, mais gardera quand même un bon

souvenir de cette course : « Mon cheval a très bien conclu. Je pense

qu'aujourd'hui, il signe une excellente performance. » Comme l'a précisé après

la course Simon Crisford, manager de Godolphin, l'avenir du lauréat et de son

dauphin est aux Etats-Unis. Leur prochain objectif au niveau Gr1 devrait être

le Metropolitan Mile, qui aura lieu cet été à Belmont Park.

Sage décision : le Mile

auquel nous avons assisté samedi soir était très américanisé et ceux qui ont

disputé l'arrivée n'auraient qu'un destin incertain dans nos contrées