Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Grand’messe de l’ouverture des paris à bercy

Autres informations / 06.03.2009

Grand’messe de l’ouverture des paris à bercy

Jeudi 5 mars, 13 heures, au

139 rue de Bercy (Paris). La salle est gigantesque, de la taille d’un gymnase,

au 7e étage de l’Hôtel des Ministres des Finances, dans l’aile de Bercy qui

fait face à la Seine. C’est la foule des grands jours. Le Ministère des

Finances a déployé une batterie d’huissiers et de collaborateurs divers, qui

vérifient les identités à l’entrée, cochent le nom de chaque invité, attribuent

un ruban autocollant jaune fluo aux journalistes, accompagnent chaque personne

en ascenseur du rez-de-chaussée au 7e.

Plusieurs centaines de

personnes sont venues entendre ce qu’Eric Woerth, Ministre du Budget, a à dire

concernant la prochaine ouverture du marché des jeux en ligne. La salle est

divisée en deux : à gauche, les journalistes ; à droite, les représentants des

opérateurs, de l’Etat et quelques élus de la République. A la tribune, Eric

Woerth préside, flanqué de Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur, de

Christine Albanel, Ministre de la Culture, et de Bernard Laporte, Secrétaire

d’Etat aux Sports.

Le Ministre du Budget parle

longuement : pour vous permettre de revivre cette allocution « comme si vous y

étiez », nous reproduisons l’intégralité de son discours à la fin de ce

journal. Puis Michèle Alliot-Marie évoquera rapidement le rôle de la Police

judiciaire dans la traque aux sites illégaux ; Christine Albanel se réjouira de

la taxation du poker qui offrira des fonds à l’entretien de nos plus grands

monuments historiques ; et Bernard Laporte parlera des enjeux de cette

ouverture dans le sport.

En ce qui concerne les

courses (étaient notamment présents Dominique de Bellaigue, Bertrand Bélinguier

et Hubert Monzat – à l’origine de ce travail, lorsqu’il était conseiller d’Eric

Woerth), peu de choses nouvelles par rapport à ce que nous avons déjà publié

dans notre édition du mardi 3 mars. Sauf concernant la fiscalité. A ce sujet,

nous publions dans les pages qui suivent deux tableaux qui permettent de

comprendre le projet de loi dans son détail.

Nous analyserons ces données

plus en détail dans un prochain numéro.

Mais d’ores et déjà, nous

attendons vos réactions par email à l’adresse suivante :

mayeul.caire@gmail.com