Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Henri malard : « s’il n’avait pas été embarrassé dans le dernier tiers du parcours, peut-être que le verdict aurait été inversé »

Autres informations / 11.03.2009

Henri malard : « s’il n’avait pas été embarrassé dans le dernier tiers du parcours, peut-être que le verdict aurait été inversé »

JDG.- On vous imagine très

satisfait de la performance de votre élève Kalahari King ?

Henry Malard - Le cheval

court très bien. Il possédait  l'une des

meilleures classes de plat du lot et présente de  très 

belles  prédispositions  pour 

le  saut.  C’est 

un  peu  

rageant d’être battu de si

peu mais ce sont les courses

Etant  essentiellement  un 

cheval  de  bon 

terrain,  ce dernier,  quelque 

peu  souple,  l’a 

peut-être  légèrement

désavantagé  ;  de 

plus  s’il  n’avait 

pas  été  embarrassé dans le dernier tiers du parcours,

peut-être que le verdict aurait été inversé. Mais le cheval court de première

et je suis ravi.

 

Ce  cheval 

avait  accompli  une 

belle  carrière  en France sous vos couleurs…

Tout à fait. Il avait

remporté le Grand Prix d’Angers (A) à l’âge 

de  3ans  sous 

l’entraînement  d'Henri-Alex  Pantall avant de vaincre dans deux autres

Grands Prix. En 2005 dans celui de Craon, à mon plus grand plaisir [Henri

Malard est le président de la Société des Courses de Craon], puis en 2006 dans

le Grand Prix de Lyon, labellisé Listed. Je ne pensais pas qu’il ferait une

telle carrière ensuite.

 

Possédez-vous encore la mère

?

Oui  et 

la  famille  est 

très  vivante.  Queen 

of  Warsaw (Asset), la mère de Kalahari

King que j’avais déjà élevé, a un 2ans par Oratorio (Danehill) en

pré-entraînement et est pleine de Holy Roman Emperor (Danehill). J’ai

gardé  à 

l’élevage  son  deuxième 

produit,  Queen  Of Persia (Persian Bold), qui fut troisième

du Prix Fille de l’Air (Gr3) et celle-ci a un 2ans par Rock Of Gibraltar

(Danehill) à l’entraînement en France.