La belle musique d’eminem

Autres informations / 03.03.2009

La belle musique d’eminem

COMPIÈGNE, Lundi 2 mars

Course à conditions réservée

aux chevaux d’âge, le Prix de VillersCotterêts paraissait avant le coup très

ouvert, réunissant des chevaux venu d’horizons différents. Sur la piste, ce fut

par contre tout l’inverse, un cheval

éclipsant tous ses

adversaires. Ce cheval, c’est Eminem (Samum), concurrent germanique entraîné à

Dortmund par Norbert Sauer. Le fils de Samum (Monsun) et d’Enigma (Sharp

Victor), une placée du Prix Psychée (Gr3), est un cheval de handicap dans son

pays. Il n’a débuté en compétition qu’en début d’année dernière, remportant un

maiden sur l’hippodrome de Krefeld. Tout au long de l’année, il n’a cessé de

gravir les échelons des handicaps allemands, gagnant à trois reprises et se

classant deux fois deuxième. A chaque fois, il a laissé des impressions très

favorables. Pour ses premiers pas sur le sol français, le cheval défendant les

couleurs de la Stall Laurus n’a pas fait de détails en s’imposant de plus de

cinq longueurs. Bénéficiant d’un bon parcours dans le dos de l’animateur, The

Devil (Goofalik), il a été déboîté à l’entrée de la ligne droite par son

jockey, Henk Grewe, avant de se détacher. Cheval encore tout neuf (il ne compte

que sept sorties), il pourra affronter les catégories supérieures avec de

grandes ambitions dans les prochaines semaines, que ce soit dans l’Hexagone ou

de l’autre côté du Rhin.