L’armada « nicholls » met les voiles vers le gold cup

Autres informations / 13.03.2009

L’armada « nicholls » met les voiles vers le gold cup

TOTESPORT CHELTENHAM GOLD CUP

CHASE (GR1)

Vendredi 13 mars 2009,

Cheltenham (Angleterre). Le Cheltenham Gold Cup (Gr1, steeple-chase, 5.300m)

représente l’apothéose des quatre jours du Festival. Il s’agit du Grand

Steeple-Chase anglais. Une épreuve qui est le grand objectif de Paul Nicholls.

L’entraîneur britannique ne délègue pas moins de cinq partants dont les deux

héros, Kauto Star (Village Star) et Denman (Presenting). Les autres

participants semblent être relégués au rang de figurants, excepté Neptune

Collonges (Dom Alco).

Kauto Star, un créateur

d’émotions

Vainqueur du Gold Cup en 2007

et deuxième l’an dernier après une saison chargée, Kauto Star revient plus fort

que jamais. Son entraîneur est confiant comme il l’a déclaré au Racing Post : «

Kauto Star a travaillé avec Master Minded (Nikos) [brillant lauréat du Queen

Mother Champion Chase Gr1, mercredi, ndlr] de façon remarquable. C’est un

cheval impressionnant, qui arrive avec de la fraîcheur, contraire ment à l’an

dernier. ». Le temps où l’élève de Madame Henri Aubert se produisait à Auteuil

sous la houlette de Serge Foucher est bien loin. Deuxième de Gr1 et lauréat de

Gr3 à Auteuil, il a pris une toute autre dimension en Angleterre, devenant

l’idole de tout un peuple, en remportant dix Gr1 et deux Gr2. Mais au-delà de

son palmarès hors du commun, c’est aussi la façon dont Kauto Star écrase le

dernier obstacle, qui l’a rendu attachant aux yeux d’innombrables sportsmen.

C’est vrai que Kauto Star sait donner de l’émotion aux observateurs. Il suscite

un réel engouement, de même que Denman. A tel point qu’ils ont fait l’objet

d’un clip de la BBC en 2008 à propos de leur duel la même année.

Baisse de régime pour Denman

Treize fois lauréats en

quinze sorties dont sept Groupes (quatre victoires de Gr1), Denman a battu

Kauto Star l’an dernier. Cheval solide, jamais plus loin que deuxième, il a

connu des problèmes de cœur, dont il ne s’est pas totalement remis. Deuxième du

Levy Board Chase (Gr2) derrière Madison du Berlais (Indian River), qu’il

retrouvera, Denman a remporté quatre courses sur les cinq qu’il a enlevées à

Cheltenham. Copropriétaire du cheval avec Madame Findlay, Paul Barber a confié au

Sporting Life

« Mon souhait est que ses

problèmes de cœur soient fini. A Kempton, il a eu beaucoup de choses contre

lui. Je suis sûr qu’il va bien faire. Cela a été un long chemin pour arriver

cette année au Gold Cup. L’an dernier, je savais qu’il pouvait gagner. Cette

année, je croise les doigts. » Voilà une déclaration mitigée qui conforte

l’idée selon laquelle le « Denman 2009 » ne sera pas le « Denman 2008 ». Comme

Kauto Star, Denman va tenter de réaliser le doublé dans le Gold Cup. Un doublé

qui, si l’on fait abstraction du triplé de Best Mate (Un Desperado) réalisé

entre 2002 et 2004, n’a plus été accompli depuis L’Escargot (Escart) en

1970-1971. Notons également que Denman a les statistiques pour lui puisque tous

les multiples gagnants du Gold Cup ont remporté l'épreuve de manière consécutive.

Aucun ne l'a gagné avant d'être battu pour la regagner une nouvelle fois.

Neptune Collonges emmène le

reste de la délégation Nicholls

Après un brillant début de

carrière chez Jacques Ortet (cinq victoires dont un Gr3), Neptune Collonges a

commencé sa carrière britannique pour Paul Nicholls par une victoire, en 2005.

Gagnant de six Groupes dont trois Gr1, Neptune Collonges a pris la troisième

place du Cheltenham Gold Cup l’année dernière derrière Kauto Star et Denman,

avant d’enlever facilement le Punchestown Gold Cup (Gr1), l’équivalent

irlandais. Il s’agit du pensionnaire de Paul Nicholls qui dispose de la marge

de progression la

plus importante. En effet, à

8ans, il a les possibilités pour dompter ses deux compagnons d’entraînements.

Vainqueur du Royal SunAlliance Chase (Gr1) en 2006, Star de

 

Des concurrents à suivre

Acheté par Hubert Barbe,

Madison du Berlais n’est autre que le récent tombeur de Denman. Après s’être

endurci dans les handicaps, le pensionnaire de David Pipe s’est révélé dans les

Groupes et n’a jamais paru aussi fort. Doté d’une tenue à toute épreuve comme

le prouvent ses deux victoires de Gr3 sur plus de 5.500m, l'autre “FR” Miko de

Beauchêne (Nashamaa) est un compétiteur capable de profiter de la moindre

défaillance de ses rivaux. On le voit donc, même si Denman peut apparaître

diminué, c’est un Gold Cup passionnant qui va se courir ce vendredi.

 

Mohaison (Beyssac) est

nettement moins bien qu’il y a trois ans, n’ayant pas réussi à gagner depuis le

1er décembre 2006, avant une interruption de carrière. Sa chance est donc

moindre. My Will (Saint Preuil) est un triple lauréat de Groupes, dont deux

fois sur les fences de Cheltenham. Lui aussi est éclipsé par ses compagnons

d’entraînement.

 

Exotic Dancer, l’éternel

rival

Après deux victoires à

Auteuil pour Marcel Rolland, Exotic Dancer (Turgeon) a rejoint les boxes de

Jonjo O’Neill. Dans les Groupes, il a affronté Denman et Kauto Star à cinq reprises

et s’est fait dominer à chaque occasion. Il est néanmoins très bon. On ne

remporte pas un Gr1, deux Gr2 et deux Gr3 par hasard. Lauréat de quatre

steeple-chases à Cheltenham et deuxième du Gold Cup 2007, il apprécie le

parcours, mais en vieillissant, il ne semble plus tenir les distances

supérieures à 5.000m. Il représentera comme huit autres chevaux l’élevage

français dans ce Gold Cup.

 

 

La coalition Aga Khan

Pas moins de cinq poulains

représenteront l’élevage de S.A Aga Khan. Petit-fils d’Ebadiyla (Sadler’s

Wells), gagnante du Prix Royal Oak (Gr1) en 1997, Ebadiyan (Daylami) a terminé

deuxième de Gr2 après une victoire de Gr3. Hormis une chute pour ses débuts, il

n’a jamais déçu sur les claies. Né lui aussi pour avoir une carrière classique

en plat, Mourad (Sinndar) est le fils de Mouramara (Kahyasi), gagnante du Prix

de Royallieu (Gr2). Il est aussi frère de l’espoir classique en plat Mourayan

(Alhaarth). Troisième de Gr2 à Leopardstown après une victoire pour ses

premiers sauts, il est en progrès. Neveu de Sinndar (Grand Lodge), gagnant du

Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) en 2000, Simarian (Kalanisi) a aussi une

origine remarquable. Son palmarès sur les claies est aussi très intéressant

puisqu’il a remporté un Gr2 à Cheltenham sur 3.300m, avant d'être placé de

Groupes à deux reprises. Logiquement, on peut en attendre une belle

performance. Opposition directe à Walkon selon les books, Zaynar (Daylami) est

le fils de Zainta (Kahyasi), lauréate du Prix de Diane (Gr1) en 1998. Entraîné

par Nicky Henderson, il est invaincu en deux courses et reste sur une victoire

impressionnante acquise par huit longueurs. Dernier poulain de S.A. Aga Khan,

co-élevé avec Melchior-François Mathet, Maidstone Mixture (Linamix) ne compte que

de

modestes performances et fera

office d’outsider dans cette compétition relevée. On notera qu’il a gagné à

Strasbourg, en haies, et qu’il a participé au Derby d’Epsom (Gr1).

 

 

Rêve de Sivola, sur la ligne

de Walkon

Entraîné par Nick Williams et

élevé par Thomas et Gilles Trapenard, Rêve de Sivola (Assessor) connaît

l’hippodrome pour y avoir pris deux places de Groupes dont la dernière derrière

Walkon, favori de ce Triumph Hurdle. Avec des progrès, on peut attendre un bon

comportement de ce poulain brave et courageux.

 

 

ALBERT BARTLETT NOVICES’

HURDLE (GR1)

PRIDE OF DULCOTE FACE À SEIZE

BRITANNIQUES

Elevé en France par la Scea

Marais des Pictons, Pride of Dulcote (Kadalko) participera au Novices’ Hurdle

(Gr1, 4.800m, haies) la course de longue distance pour les novices sur les

claies. Il sera le seul “FR” à prendre part à la course contre seize produits

des îles Britanniques. Pourtant, le pensionnaire de Paul Nicholls est le

co-favori de la course. Tombé pour sa seule sortie à Cheltenham, Pride of

Dulcote reste sur deux succès très aisés avec un cumul de quarante-quatre

longueurs. Ce qui en dit long sur sa forme du moment. Celui avec qui il partage

les faveurs des books se nomme Cape Tribulation (Hernando). Il a remporté cinq

de ses huit courses dont un Gr2, qu’il a

enlevé par dix-sept

longueurs. Une performance qui a soulevé l’enthousiasme, d’autant qu’il

devançait l’utile Junior (Singspiel). Un autre concurrent régulier sera au

départ. Il s’agit d’Alpha Ridge (Glacial Storm) dont le palmarès s’orne de cinq

victoires dont un Gr2 et un Gr3 en neuf courses. Il est le troisième favori de

la course, même s’il découvrira Cheltenham.