Latin mood, nouvelle étoile d’auteuil

Autres informations / 02.03.2009

Latin mood, nouvelle étoile d’auteuil

PRIX ROHAN

Dimanche 1er mars, Auteuil.

On attendait de Latin Mood (Acantenango) qu’il saute, et il a sauté. On voulait

qu’il gagne, et il a gagné. Toute cette pression imposée par les autres, Latin

Mood a su la gérer pour s’imposer avec facilité et en sujet appliqué dans le

Prix Rohan (L), pour ses premiers pas en obstacles. Le représentant de Naji

Pharaon, déjà gagnant de deux Listed en plat, a confirmé les premiers espoirs

placés en lui. Désormais, il faut voir plus grand. Nous pensons qu’il peut

aller loin et lui accordons une ? JDG Jumping Star ?, comme

nous en avions accordé une à Questarabad (Astarabad), lauréat de cette épreuve

l’an dernier avant de réaliser la saison que l’on sait…

« Il devrait faire un vrai

cheval d’obstacle »

De la pression, Jacques Ortet

en avait certainement avant la course. Mais une fois la mission réussie, c’est

avec un grand sourire qu’il déclarait : « Comme prévu, il a gagné. Il est doué

sur les obstacles et a bien sauté. Je n’ai d’ailleurs pas eu grand-chose à

faire de ce côté-là. Il devrait faire un bon et vrai cheval d’obstacle. Pour la

suite de son programme, rien n’est décidé, nous n’allons pas brûler les étapes

»

Si le rythme l’a aidé, ce

n’était peut être pas le cas du terrain…

Venu en tête devant les

tribunes, Mandali (Sinndar) n’a pas amusé le terrain ensuite. Deux peloton se

formant, avec d’un côté ceux qui suivent et de l’autre ceux qui ne le peuvent.

Comme l’expliquait Jacques Ortet : « Le rythme élevé de la course lui a permis

de ne pas tirer, comme il venait du plat » Néanmoins, si d’un côté le rythme

l’a aidé, nous pensons que Latin Mood aurait pu afficher un style plus «

étincelant ». En effet, c’est un cheval qui se transcende en terrain lourd et ce

dernier ne l’était vraisemblablement pas. Bien sur, l’indice pénétrométrique

annonçait 4, mais suite à l’hiver, où neige et gel se sont succédés, ce n’était

pas un terrain très profond. Mais plutôt collant et glissant en surface.

Presque dangereux, comme la deuxième épreuve du jour le montrera, avec de

nombreuses chutes.