L’avenir doré de take d’or

Autres informations / 21.03.2009

L’avenir doré de take d’or

PRIX DE L’HUISNE

Décidément, la famille de

Marchand d’Or (Marchand de Sable) reste difficile à saisir. Mais surtout

talentueuse ! A l’image de son illustre frère, Take d’Or (Take Risks) a débuté

à 2ans de manière peu significative, semblant plutôt destiné aux petites

catégories qu’à la gloire. Mais, à l'âge charnière, c'est-à-dire entre 2 et

3ans, les chevaux évoluent, parfois dans le bon sens. Comme son frère, lauréat

pour sa rentrée à 3ans, un 20 mars, Take d’Or s’impose pour sa rentrée, à 3ans,

et un 20 mars également. Il faut peut-être y voir un signe…

 

Suivra-t-il les traces de son

frère ?

Après un départ très moyen,

Take d’Or est venu prendre la tête facilement et dans son action. Après avoir

semblé battu un instant, il est reparti de plus belle pour tenir en respect le

bon Staol (Spinning World) jusqu’au bout. Comme Marchand d’Or, Take d’Or paraît

doté de beaucoup de vitesse. Freddy Head, qui entraîne ces deux éléments et

remportait sa deuxième course de l’après-midi, était d’accord avec ce constat,

déclarant : « Il est très bébé encore, mais possède beaucoup de vitesse. Je me

demande d’ailleurs s’il ne sera pas limité en distance. Comme Only Green

[lauréate de la première épreuve de la journée, ndlr], il a bien hiverné et a

beaucoup progressé. Comme son frère, il a demandé du temps. Mais il est sur la

bonne voie et c’est un cheval que j’aime bien. Maintenant, je n’ai pas encore

de programme défini pour lui. »

Après sa victoire de Compiègne

en début d’année de 3ans, Marchand d’Or avait été orienté vers le Prix Djebel

(L). Take d’Or pourrait, pourquoi pas, choisir le même chemin. Et en voyant

plus loin (mais là on spécule beaucoup et on rêve un peu), on pourrait presque

imaginer un duel entre Marchand d’Or et Take d’Or dans le Prix Maurice de

Gheest (Gr1) 2009, si le second nommé suit les trace de son frère…

 

 

Fedora, la pouliche en or de

Jean-Louis Giral

On connaît l’histoire de

Fedora (Kendor), qui n’a jamais été une lumière en compétition, loin de là. En

revanche, au haras, ses trois produits qui ont couru sont gagnants. Jean-Louis

Giral, propriétaire de cette famille, l’expliquait d’ailleurs avec joie après

la course : « Je suis content pour Fedora qui est une bonne poulinière. Elle a

donné Marchand d’Or et Saga d’Or (Sagacity), qui est également lauréate de

"B". Je tiens à remercier Freddy Head qui a fait tout le travail. »

En 2008, Fedora a eu une femelle par Green Tune et cette année, elle est pleine

de Rock of Gibraltar.