She’s an « excellent girl »

Autres informations / 08.03.2009

She’s an « excellent girl »

SAINT-CLOUD, Samedi 7 mars

 « On devrait aller sur le Prix Finlande (L)

pour préparer le Prix Vanteaux (Gr3) », nous a déclaré Yves de Nicolaÿ après la

victoire de sa pensionnaire Excellent Girl (Exceed And Excel) dans le Prix

Gazala (B). Voilà qui est clair, c’est une bonne pouliche, avec peut-être même

des ambitions classiques puisqu’elle est engagée dans les Prix Saint-Alary

(Gr1) et de Diane (Gr1). Des engagements qu’elle a pleinement justifiés. La

partenaire de Christophe Soumillon, vite en tête, a repoussé les attaques avec

maîtrise pour gagner très sûrement. Faisant preuve de caractère derrière les

boîtes de départ, Excellent Girl a néanmoins répondu aux attentes de son

entraîneur :

« Elle est un peu délicate,

mais a bien compris ce qu’on lui demandait. C’est une

pouliche qui a beaucoup de

marge. Elle a fait toutes les distances de 1.200 mètres à 1.600 mètres au cours

de son début de carrière en Irlande. » Un début de carrière dans le pays du

trèfle, où elle s’est placée à six reprises dans des maidens, sans jamais

gagner. Le trèfle en question a trois et non quatre feuilles…

Mais Excellent Girl s’est

parfaitement adaptée, puisqu’elle s’est imposée pour sa première sortie dans

l’Hexagone. Cela n’est pas sans rappeler une certaine Rainbow Crossing (Cape

Cross), lauréate du Prix Petite Etoile (L) à Deauville, sous la même casaque de

l’Ecurie Skymarc Farm, mais sous l’entraînement de François Rohaut. Elle aussi

avait débuté sa carrière en Irlande, avant d’émigrer en France, à Sers pour réussir

une carrière très honorable au niveau Listed.

Deuxième de l’épreuve du

jour, Belle Epoch (Sadler’s Wells) a bien suivi le mouvement pour devancer Miss

Fantastica (Fantastic Light), une pouliche évoluera encore beaucoup

physiquement. Son entraîneur, Freddy Head, nous a confié : « Elle s’est très

bien comportée, finissant bien. Je n’ai pas encore d’idée arrêtée pour la suite

de sa carrière. »

 

 

Onega Lake déçoit

Son pedigree et ses

engagements faisaient d’elle l’une des pouliches à suivre dans ce Prix Gazala.

Malheureusement, Onega Lake (Peintre Célèbre), petite fille d’Ode (Lord Avie),

n’a jamais pu se rapprocher dans la ligne droite, restant en suspension en

dehors. Néanmoins, à sa décharge, elle s’est mise en position d’attente, une

position qui n’a pas porté ses fruits tout au long de cet après-midi. Sur cette

piste neuve du Val d’Or, les attentistes ont à chaque fois été pris de vitesse.