Sky crusader ou la formidable réussite de gérard augustin-normand

Autres informations / 07.03.2009

Sky crusader ou la formidable réussite de gérard augustin-normand

DEAUVILLE, vendredi 6 mars

2009

La casaque blanche à toque

violette de Gérard Augustin-Normand a connu une semaine peu banale. Lauréat

avec Good Bye My Friend (Kendor) et Kadabi (Dalakhani) à Fontainebleau, le

propriétaire a remporté le Prix Nad Al Sheba avec Sky Crusader (Mujahid). Trois

victoires en soixante douze heures, un score remarquable.

Après s’être montré brillant

en début de parcours, Sky Crusader est venu toiser le double gagnant de Gr3

Chopastair (Astair) dans les derniers mètres. Pour le plus grand plaisir de son

propriétaire Gérard Augustin-Normand : « Il a été très courageux. Nous l’avions

laissé partir avant de le racheter et il nous le rend bien. Nous sommes satisfaits.

» L’itinéraire de Sky

Crusader est en effet particulier. Il a commencé sa carrière en Angleterre,

puis l’a poursuivie en Allemagne. Acheté par son actuel propriétaire lors d’un

succès en août 2008 sur la P.S.F. pour la somme de 21.777€, Sky Crusader a ensuite

été défendu par son propriétaire le 20 octobre. Vainqueur pour sa sortie

suivante, il a été acheté pour 18.111€ par Gérard Laboureau. Pour sa première

sortie sous la responsabilité de son nouvel entraîneur Carlos Lerner, il a

gagné le Prix des Louveaux (à réclamer) étant racheté par Gérard

Augustin-Normand pour 19.333€ ! La boucle était bouclée.

Depuis, Sky Crusader a

atteint le niveau handicap sur la Polytrack cagnoise, avant de prendre la

sixième place du Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L), à Cagnes-sur-Mer.

Markus Nigge, entraîneur de Sky Crusader, a déclaré : « Je ne sais pas si l’on

ira à Dubaï. Il est courageux et logiquement nous devrions aller sur une

Listed. » Ajoutons pour l’anecdote que Sky Crusader est un fils de Mujahid

(Danzig), le père de Balius, gagnant du Jebel Hatta (Gr2), jeudi, à Nad Al

Sheba.

Chopastair, troisième du

Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L), a eu un bon comportement à l’inverse

de Starlish (Rock Of Gibraltar). Vainqueur du Prix François Mathet (L) et

deuxième du Prix Hocquart (Gr2) l’an dernier, ce cheval compliqué n’a pas

semblé se livrer de bon cœur, terminant quatrième.

 

Accident mortel de Kilomètre

Neuf

Kilomètre Neuf (Double Bed)

s’est accidenté à la sortie du tournant final, Victime d’une fracture du

postérieur droit, il s’est écroulé brutalement. Désarçonné, Dominique Bœuf

s’est raccroché à la lice pour éviter le pire. Triste épilogue pour ce

pensionnaire de François Doumen, qui avait connu sa plus belle victoire dans le

Prix Jacques Laffitte (L)…sur le sable deauvillais. Ironie du sort. Il y avait

battu un certain… Balius.