Something wells ou la journée de venetia williams

Autres informations / 13.03.2009

Something wells ou la journée de venetia williams

FREDDIE WILLIAMS FESTIVAL

PLATE (GR3)

Le Ladies’ Day a joué

pleinement son rôle à Cheltenham, ce jeudi. Côté paddocks tout d’abord, avec

des toilettes et des chapeaux plus nombreux, plus affriolants, plus

démonstratifs. Côté piste ensuite avec la belle réussite de Venetia Williams.

L’entraîneur de Hereford a remporté deux courses au jour 3 du Festival. C'est

dans le Freddie Williams Festival Plate (Handicap Chase Gr3), qu'elle a

enregistré son second succès de la journée, avec Something Wells, un 8ans

français. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, elle a aussi sellé le

deuxième de l’épreuve, la française Ping Pong Sivola, qui était la favorite.

Venetia Williams aime les

chevaux français. Cette ancienne cavalière amateur s’était fait connaître par

un coup d’éclat peu commun. En 1998, pour la présentation de son premier

partant en plat, elle décroche un Groupe, les Ormonde Stakes (Gr3) avec

Stretarez (Saumarez), un exLagardère, tout juste arrivé dans ses boxes.

Dans le Freddie Williams

Festival Plate (Gr3, Handicap Chase), elle présentait trois partants dont la

favorite, Ping Pong Sivola (Blushing Flame). La 6ans élevée dans l’Allier par

Gilles Trapenard a bien tenu sa partie, très bien même, mais est tombée sur un

roc en la personne de son compagnon d’entraînement Something Wells (Dolpour). Ces

deux-là se sont montrés très supérieurs au reste du champ de partants (de 23

unités) et avant les deux derniers obstacles, ils avaient déjà fait un trou

avec ceux qui ne pouvaient qu'être qualifiés de poursuivants. Si “Ping Pong” a

pris un moment le meilleur avant le dernier saut, ensuite elle n’a jamais pu

revenir dépasser son compagnon dans les cent cinquante derniers mètres.

L’avantage d'une encolure de Something Wells semblait insurmontable.

L’entraîneur était aux anges et admirative de l’engagement total de ses

représentants. « Ils ont tous les deux couru avec leur cœur. Je ne peux pas

être plus heureuse. Complètement comblée. Il n’y a pas une épaisseur de cheveu

entre eux. » L’écart officiel sera un peu plus généreux avec trois-quarts de

longueur…

Fin d’une saison blanche

Il y a un an, au cours de ce

même Festival, Something Wells avait chuté dans un Novices’ Handicap Chase de

niveau Listed. Plusieurs fois placé depuis, dont la dernière fois à Chepstow

(2e d’Osako d’Airy), il a su faire preuve d’une extrême combativité pour

effacer sa saison blanche. Cette facette est sans doute héritée de sa mère,

Linsky Ball (Cricket Ball), une véritable "guerrière" qui a disputé

85 courses en France, au niveau "réclamer" et petits handicaps (valeur

handicap : 37,5 en début de carrière et 17 en fin de carrière). Son palmarès

est tout de même riche de onze victoires et trente places. Something Wells

compte actuellement deux sœurs aux résultats appréciables sur le circuit

français : Lilli Star (Fly To The Stars) et Artofmen (Lord of Men). La première

a le profil de sa mère en enchaînant les épreuves de plat, alors que la seconde

a réussi une seconde carrière en obstacle, gagnant même à Auteuil en 2007 le

Prix Finot des Pouliches (L). Elle est également deux fois lauréate sur le

steeple de Dax.

Ping Pong Sivola a deux

mérites. Le fait de poursuivre une formidable série. Sa deuxième place complète

sa saison en cours sous l’angle de la régularité : elle compte trois victoires

et quatre places pour ses sept dernières sorties depuis décembre. Que lui

reprocher ? A contrario, elle est arrivée avec moins de fraîcheur que son aîné.

Il s’agit ici d’une proche parente de Graal de Chalamont (Riverquest), grand

collectionneur de grands prix de province et titulaire du Prix du Président de

la République (Gr3) en 2000 pour le regretté Marc Boudot.

Un trio "FR" à

l’arrivée

Si on ajoute au duo précité

la troisième place obtenue par Notable d’Estruval (Nononito), l’arrivée du

dernier Groupe de la journée 3 de Cheltenham a tout entier été au bénéfice des

chevaux français.

La cinquième victoire

de Venetia Williams dans le

Festival

Something Else apporte à

Venetia Williams sa cinquième victoire – aucun Groupe 1 – dans un Festival de

Cheltenham, et son second Freddie Williams Festival Plate (Gr3) après le succès

d’Idole First (Flemensfirth) en 2005. Les plus grandes victoires de cette femme

de 48 ans ont pourtant eu d’autres cadres. En effet, Teeton Mill (Neltino) a

fait sien le Hennessy Gold Cup (Gr1) à Newbury en 1998 et le King George Chase (Gr1)

à Kempton, la même année