Timos s’ouvre de nouvelles portes

Autres informations / 24.03.2009

Timos s’ouvre de nouvelles portes

PRIX DE LA PORTE DE MADRID

Même si le niveau global du

Prix de la Porte de Madrid (L) reste difficile à cerner, son lauréat, Timos

(Sholokhov), n’est pas un élément à ranger parmi les gagnants lambda de Listed.

Pourquoi ? Parce que dans une course menée à un train très réduit, il faut un

cheval possédant un changement de vitesse sortant de l’ordinaire pour

s’imposer. De plus, Timos possède une armature assez importante et il n’était

donc certainement pas à 100% pour cette rentrée. Pour ces raisons, il est

appelé à réussir dans une catégorie supérieure.

 

Timos à l’assaut des Groupes

Timos (Sholokhov) avait

apporté l’an dernier à son entraîneur, Thierry Doumen, une première victoire en

plat au niveau Listed. Après cette seconde victoire au même niveau dans le Prix

de la Porte de Madrid, ce dernier nous a expliqué : « Il avait besoin de faire

sa rentrée. Il est d’une souche allemande assez tardive. C’est pour cela qu’il

n’a débuté qu’en juillet 2008. Je pense qu’il a fait toutes ses performances de

3ans sur sa classe. Désormais, c’est devenu un cheval mature et il a sorti son

garrot [ce qu’il n’avait pas fait l’an dernier, ndlr]. » Les propos de Thierry

Doumen permettent de penser que Timos possède une réelle marge de progression

et que le meilleur reste à venir. Le meilleur, ce sera peut-être  pour 

le 4 mai,  comme  l’expliquait 

son  mentor :

« Désormais, il devrait aller

sur le Prix d’Hedouville (Gr3 – 2.400m). Le programme avec ces chevaux-là est

toujours plus facile  à faire ! C’est un

vrai cheval de course, qui aime la compétition. Ici, il a donné un vrai coup de

rein pour finir. » >>

 

PRIX DE LA PORTE DE MADRID

Salsalavie échoue de peu

Suite au train peu élevé

imprimé en tête par Chirango (Chichicastenango), l’arrivée s’est logiquement

jouée dans un mouchoir de poche. Timos a réussi à tirer le mouchoir à lui, mais

Salsalavie (Fly to the Stars) aurait pu tout aussi bien se couvrir des lauriers

de la gloire. En effet, tout s’est joué au balancier entre lui et Timos.

Néanmoins, Salsalavie, castré en fin d’année 2008, réalise une bonne rentrée et

apparaît sur un chemin ascendant. Mais, pour les chevaux perdant leurs

attributs, la première fois est souvent la bonne. Ou du moins la meilleure…

 

Mention bien pour Tangaspeed,

une nouvelle fois…

Dans l’entourage de la

troisième, Tangaspeed (Vertical Speed), la tendance était plutôt mi-figue,

mi-raisin. Oui, Tangaspeed a bien couru dans un terrain qui n’était pas pour

elle et dans une course dont le manque de train ne l’a pas servie. Mais « elle

aurait dû gagner. Elle a été malheureuse toute sa vie. Que ce soit lorsqu’elle

a gagné sa Listed à Vichy, puis dans le Prix Vermeille, ou encore à Toulouse ou

Saint-Cloud. » Il est vrai qu’avec plus de réussite, Tangaspeed, attentiste qui

possède une grande action dans la ligne droite, aurait eu un palmarès plus

étoffé. Et comme on nous le disait dans son entourage « Dans le Prix Vermeille,

elle aurait pu finir deuxième ou troisième, au lieu d’être sixième [transformée

en une cinquième place sur tapis vert, ndlr] » La jument de Robert Pires aura

d’autres occasions cette année pour prouver sa valeur et on espère pour elle

qu’elle puisse remporter le Groupe qu’elle mérite.

 

Un pur pedigree allemand

La famille maternelle de

Timos est assez solide, car de sang allemand. Sa mère, Triclaria (Surumu), a

déjà produit Tareno (Sadler’s Wells), proche parent de Timos, qui est placé de

Gr1 et gagnant de Gr3. Timos possède également une sœur, Ticinella (Hernando),

qui était entraînée en Allemagne et qui est lauréate, pour sa seule sortie en

France, d’une ’’F’’ à Vichy. On peut également noter que le père de mère de

Timos, Surumu, est également celui du crack Hurricane Run (Montjeu), cheval de

l’année en 2005. Enfin, Timos est le deuxième gagnant de Listed en France pour

Sholokhov, qui a également produit Atalia, entraînée par Mario Hofer et

lauréate l’an dernier du Prix de Saint-Cyr (L)