Toulouse change les lois du monde

Autres informations / 22.03.2009

Toulouse change les lois du monde

TOULOUSE, Samedi 21 mars

Le monde est régit par

certaine lois mathématiques qui font que 1 + 1 = 2 (et pas 11 comme l’explique

un acteur belge bien connu) ou que 5 est plus grand que 3. Ces lois

s’appliquent aux courses avec le système des valeurs, qui, en théorie, se

vérifie assez souvent. Mais parfois, la machine s’enraye, comme dans le Prix de

la Ville Rose, à Toulouse, où les deux plus grosses valeurs handicaps – et de

loin –, Change the World (Sakhee) et Tardrou (Tôt ou Tard), se sont classés aux

deux dernières places du mini-lot de cinq partants. S’il ne s’agissait pas de

loi des nombres, on pourrait en perdre son latin…

Finalement, la victoire est

revenue au courageux Dyamo (Dyhim Diamond), dont l’entraîneur, Christian

Baillet, expliquait : « Je suis un peu surpris. On s’attendait à ce qu’il court

bien dans le but d’aller courir un gros handicap à Longchamp, mais de là à

gagner… Désormais, il faut voir qu’elle sera la pénalité suite à ce succès. Il

réalise une grosse valeur, mais il n’y avait que 5 partants. Mais c’est un

cheval que nous avons toujours estimé à la maison. » Cinquième du Grand Prix de

Paris (Gr1) 2008 et lauréat du Derby du Midi (L), Change the World était, en

théorie, déclassé dans cette épreuve. Alors comment expliquer cette

contre-performance ? Son entraîneur, Jean-Claude Rouget, résolvait l’énigme,

déclarant : « Il a été malade début septembre et a donc été envoyé au haras.

Cette course arrivait un peu trop tôt, mais on profitait d’avoir “seulement’’

200 kilomètre de déplacement pour courir ici. La prochaine fois, il va montrer

mieux que ça. Surtout qu’ici, ce n’était pas une course pour lui. » Il faut

également signaler que Change the World est venu le long de la corde pour finir

et cette partie de piste a été un tombeau tout au long de la semi-nocturne.