Un fils de zainta triomphe à cheltenham

Autres informations / 14.03.2009

Un fils de zainta triomphe à cheltenham

TRIUMPH HURDLE RACE (GR1)

L’élevage français exporté en

Angleterre se tient une nouvelle fois sur le devant de la scène de l’immense

théâtre que représente l’hippodrome de Cheltenham. Zaynar (Daylami), né sur les

terres de l'Aga Khan, a remporté le Triumph Hurdle (Gr1) au bout d’une lutte

acharnée avec un autre “FR’’, Walkon (Take Risks), un élève de la Marquise de

Moratalla. Quand deux des plus grands élevages français triomphent à Cheltenham…

 

 

Zaynar, des jardins français

aux pépinières anglaises Cheltenham est une pépinière de talents où grandissent

les jeunes et moins jeunes pousses. Zaynar est l’une d’entre elles. En

remportant le Triumph Hurdle, il s’est imposé comme le meilleur 4ans

sur les claies. Placé au

chaud, au cœur du peloton, il s’est rapproché en quatrième épaisseur dans la

descente. Et sur le plat, il a vaillamment repoussé l’attaque de Walkon, le

favori de la course. « Zaynar a toujours été un très bon sauteur, a déclaré son

entraîneur, Nicky Henderson. Ce n’était que sa troisième course sur les haies

et demeurait la question de savoir s’il n’était pas encore trop ‘’bébé’’ pour

s’imposer. Nous ne pouvons pas nous prononcer sur la suite de son programme,

car Aintree ne lui conviendra pas. Mais il sera un très bon cheval pour l’année

prochaine. Les oeillères australiennes étaient une idée de Barry [Geraghty, son

jockey, ndlr]. Nous lui avions mis une fois à la maison et cela l’a aidé pour

la course. » Barry Geraghty a réalisé une excellente semaine mais, avant

l’heure, il estimait que Zaynar était sa meilleure chance du Festival.

« Il n’a pas beaucoup

d’expérience, mais il en a sous le pied ! » s’est exclamé le pilote.

Zaynar appartient à un groupe

de propriétaires, dont fait notamment partie le bookmaker Victor Chandler, qui

n’a pas manqué de parler…de cote : « Je suis sûr que nous ne serons pas à 12/1

dans le Champion Hurdle de l’an prochain et je continuerai à le soutenir,

maintenant ! » Zaynar a couru trois fois en France. Trois courses plates sous

l’entraînement d’Alain de Royer Dupré. Il s’est produit à Evreux, à LyonParilly

et aux Sables d’Olonne. Très loin donc de Cheltenham, mais ce cheval gris

robuste et agile possédait déjà le profil des bons sauteurs quand il a été vendu

110.000€ aux ventes Arqana par l’Aga Khan pour Highflyer Bloodstock.

 

Issu d’une gagnante du Prix

de Diane

Zaynar, famille des “Z’’ de

l’Aga Khan, est le troisième produit de Zainta (Kahyasi), gagnante du Prix de

Diane – au prix d’une belle fin de course – et du SaintAlary (Grs1) en 1998.

Elle y était d’ailleurs arrivée invaincue. Dans les veines de Zaynar coule

manifestement un peu de sang de sauteurs… Parmi les “Z’’ élevés par l’Aga Khan

ayant fait carrière en obstacle, un nom se détache des autres. Zaynar est en

effet le neveu de Zaiyad (Sadler’s Wells), triple vainqueur de Gr1 à Auteuil.

Le pensionnaire d’Arnaud ChailléChaillé avait tenté l’aventure à Cheltenham, en

2006. Il avait alors pris la neuvième place du Royal & SunAlliance Novices’

Hurdle (Gr1), lorsque Denman (Presenting) terminait deuxième…

 

 

 

 

TRIUMPH HURDLE RACE (GR1)

La quatrième d’Alan King

Walkon a finalement abdiqué

après lutte derrière Zaynar. Son entraîneur, Alan King, a ainsi enregistré son

quatrième premier accessit du Festival cette année. « Je pensais que nous

pouvions gagner quand il est venu à la fin, mais le gagnant était déjà loin et

il est reparti sous l’attaque de mon cheval, a déclaré Alan King. Je suis très

content de sa course, mais je mentirais si je vous disais que je n’étais pas un

peu frustré. » Concernant la suite du programme de Walkon, Alan King a déclaré

:

« Il n’y a aucune raison que

l’on aille pas à Aintree. »

Walkon a également débuté sa

carrière en France, d’abord chez Robert Litt puis dans les

boxes de Keven Borgel en

passant par ceux de Charles Gourdain. Il a alors parcouru les hippodromes de

province. Sa meilleure performance a été réalisée lors de sa victoire dans une

course D à SalondeProvence… Une fois de plus, n’yatil pas un monde entre ces

courses-là et le Triumph Hurdle de Cheltenham ? Zaynar comme Walkon ont

magnifiquement évolué et une fois encore, tous les chemins peuvent mener à

Cheltenham, pourvu que le cheval se plaise sur cet hippodrome très particulier.

La mère de Walkon, La Tirana

(Akarad) a été une très bonne performeuse. Cinq fois sur le podium dans des

épreuves labellisées Gr3, elle est également une poulinière très honorable.

Actuellement âgée de 22ans, elle a mis au monde son dernier produit répertorié

en 2007. Tous ses produits en âge de courir se sont produits sur un champ de

course et avec à chaque fois un peu de réussite dans leur catégorie respective.

Sur les dix âgé de 3ans et plus, sept ont perdu leur statut de maiden et Peter

of Spain (Highest Honor), son premier produit, a remporté douze courses. Walkon

reste le meilleur que La Tirana ait produit.