Un « solitaire » à trois joueurs

Autres informations / 11.03.2009

Un « solitaire » à trois joueurs

ENGHIEN, Mercredi 11 mars

Disputé sur 3.800m, le Prix

Solitaire est la première étape qui mène aux grandes épreuves printanières du

plateau de Soisy sur le steeple-chase. Il s’agit des Prix Journaliste (L, 8/04,

4.500m) et Romati (L, 24/04, 4.500m). Ce sera donc un tour de chauffe pour les

onze partants, tout en étant également une bonne course à prendre, sachant

qu’il y a peu d’opportunités pour briller à Enghien. Ce Prix Solitaire est

marqué par la présence de deux pensionnaires des entraînements “Cottin’’,

“Balanda’’ et “Gallorini’’. A eux trois, ils disposent de plus de la moitié des

partants.

 

Deux compagnons

d’entraînement au profil opposé

Jehan Bertran de Balanda

présentera deux chevaux de qualité ayant fait leurs preuves à Enghien: Madox

(Trempolino), 5ans, et Cerilly (Sassanian), 12ans, qui à eux deux comptent neuf

succès sur l’hippodrome du Plateau de Soisy. Elevé par le Haras du Reuilly,

Madox est passé sous les couleurs de Magalen Bryant. Vainqueur du Prix Jacques

d’Indy (Gr3), à Auteuil, sur les balais, il s’est montré moins percutant

ensuite. A l’automne, de retour à Enghien où il s’était mis en valeur à la fin

de ses 3ans, Madox s’impose dans le Prix Roger Saint (L), avec style. Son

entraîneur a décidé de le laisser sur son hippodrome de prédilection (trois

victoires), comme il nous l’avait confié lors de son tour de cour (voir JDG du 20/02)

: « Nous allons spécialiser Madox sur Enghien. » Signalons que Madox est un

petit-fils de La Musardière (Cadoudal) et par conséquent un neveu de Musardo

(Grand Trésor) et Malcom (Villez), deux vainqueurs de la Grande Course de Haies

d’Enghien (Gr3).

Si la différence d’âge entre

Madox et Cerilly est importante, une chose les rapproche : leur prédilection

pour Enghien. Cerilly s’est ainsi imposé à six reprises sur cet hippodrome. A

son palmarès, il a un Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) et deux Prix Romati

(L). A Auteuil, il a notamment terminé deuxième du Prix La Haye Jousselin (Gr1)

en 2002. Revenu à la compétition l’automne dernier, alors que la retraite

s’offrait à lui, il a conclu troisième du Grand Steeple-Chase d’Enghien. Son

mentor nous en a parlé en ces termes: « Il ne tient pas dans sa peau. Il

effectuera deux courses sur le Plateau de Soisy qui détermineront son avenir.

Il a été gardé à l’entraînement cet hiver [JDG du 20/02]. » Dernier roi

d’Enghien, Cerilly pourrait passer le flambeau à son jeune compagnon

d’entraînement Madox à l’occasion de ce Prix Solitaire.

 

 

Un vainqueur de Grand

Steeple-Chase de Paris au départ

Lauréat en 2005 du Grand

Steeple-Chase de Paris (Gr1), Sleeping Jack (Sleeping Car) fera son grand

retour à la compétition, après neuf mois d’absence. Entraîné par Jacques Ortet

pour lequel il avait gagné la grande épreuve d’obstacle française, il est passé

ensuite dans les boxes de Bernard Sécly. Lors de ses deux dernières courses, il

a été arrêté et dès lors il est difficile de situer sa forme. Son nouvel

entraîneur, François-Marie Cottin, nous a confié: « Il fera sa rentrée et sa

première course pour moi. Ce sera un test pour tous les deux. Je dois apprendre

à le connaître mais sur ce que j’ai vu le matin, tout va bien. » Troisième du

Grand Steeple-Chase d’Enghien en 2007 pour sa seule apparition sur cette piste,

il faudra sans doute l’observer courir avant d’émettre un jugement.

François-Marie Cottin présentera aussi le propre frère d’Or Noir de Somoza

(Discover d’Auteuil), Pouchki de Somoza (Discover d’Auteuil), gagnant du Prix

du Comté de Nice (L) à Cagnes. En trois courses à Enghien, il n’a pu participer

à l’arrivée. Son mentor a déclaré à son sujet: « J’ai connu quelques complications

sur le steeple avec lui. Je le réessaye dans cette spécialité. S’il saute bien,

il a une bonne chance. » Insaisissable, il demeure capable de très belles

choses comme de performances décevantes. De plus, l’opposition est relevée.

 

Deux « Gallorini » sinon rien

Jean-Paul Gallorini aura deux

partants lui aussi. Centaure du Clos (April Night), trois fois victorieux à

Enghien et placé de Listed sur cet hippodrome, a 9ans et trente quatre courses

au compteur. A son aise à Enghien, il a les moyens pour jouer un premier rôle

sur sa valeur de l’automne dernier. Gagnant à Enghien, Québir Béré (Trempolino)

passera un test face à des concurrents plus endurcis. Pour son entraîneur, il

doit « remporter sa course cette année » (voir JDG du 25/02).

 

Le reste de l’opposition

Oh Calin (Alamo Bay) a enlevé

le Prix La Périchole (Gr3) en 2006 et le Prix Jim Crow (L) à Enghien, une piste

sur laquelle il a terminé deuxième de Listed. Entraîné par Laurent Métais, il

est à son affaire sur les parcours raccourcis et trouvera donc une distance et

un parcours à sa convenance ce mercredi. Troisième du Prix Cambacérès (Gr1) en

2007, il n’a encore jamais vaincu à Enghien. Il compte néanmoins trois places

en quatre participations sur cette piste.