Une matinale d’equidia très riche avec edouard de rothschild

Autres informations / 10.03.2009

Une matinale d’equidia très riche avec edouard de rothschild

Lundi matin, Edouard de

Rothschild était l’invité de La Matinale d’Equidia, présentée par Laurent

Broomhead (en alternance avec Fabien Cailler et parfois Alexis Lévy). Le

président de France Galop s’était piqué au jeu, arrivant très tôt à Colombes –

pour travailler avec l’équipe qui fait un travail formidable, chaque jour de

semaine, dès potronminet. Comme beaucoup de professionnels, c’est, un

téléspectateur assidu de la chaîne du cheval. Il a d’ailleurs affirmé en

introduction qu’il ne connaissait pas d’autres pays dans le monde qui aient la

chance d’avoir une chaîne dédiée au cheval.

Bien que Président de France

Galop, Edouard de Rothschild s’est montré intéressé par les résultats de

dimanche à Cagnes-sur-Mer, commentant la facile victoire de Meaulnes du Corta :

« Il a gagné dans un canter, comme on le dit au galop. C’est une preuve de plus

de la proximité entre trot et galop ! Je regarde souvent les courses au trot

sur Equidia. »

On le sait, Edouard de

Rothschild s’intéresse à tous les aspects du cheval : « J’ai la chance de vivre

avec les chevaux. Je suis tous les matins à cheval. Je suis à la fois

entraîneur, cavalier. J’ai expérimenté les difficultés des jockeys en 2008, en

me cassant l’épaule et la jambe ! C’est passionnant de vivre proche des

chevaux. Et cela me permet de mieux comprendre et d’être au cœur des

préoccupations des socioprofessionnels. »

Très à l’aise sur le plateau,

Edouard de Rothschild a ensuite livré son analyse sur le projet de loi présenté

jeudi dernier par Eric Woerth : « Il faut rester prudent, car nous n’en sommes

qu’au stade de projet. Mais je crois qu’il s’agit là d’une avancée

exceptionnellement positive. La fiscalité du PMU va passer de 12% à 7,5%. C’est

un progrès significatif et considérable. » Puis, sur la concurrence probable

des paris sur d’autres sports : « Le projet de loi nous donne un sérieux ballon

d’oxygène pour les trois années à venir, qui va nous permettre de nous préparer

à la concurrence. Il ne faut pas se précipiter, mais bien travailler. Pour

l’instant, ce projet de loi, c’est « ceinture et bretelles » pour

l’Institution. Il faut être pragmatique et flexible et réfléchir à

l’opportunité d’étudier d’autres pistes. » Comme celle des paris sportifs… Puis,

répondant à un patron de point PMU (comme le veut la tradition de La Matinale,

qui invite un titulaire de point PMU à livrer son pronostic) : « La fiscalité abaissée

de 12% à 7,5% va porter sur tous les paris, en ligne et en dur. Tout le monde

va en bénéficier. Je suis très confiant pour vous. »

Au sujet du PMU, Edouard de

Rothschild a confirmé l’information publiée en exclusivité par JDG : « Le

mandat de Bertrand Bélinguier arrive à terme. Il était normal qu’avec Dominique

de Bellaigue, nous travaillions activement à la suite. Le nouveau président

sera élu. C’est vrai que Philippe Germond tient la corde. Il a plusieurs atouts

: sa vision de personne extérieure aux courses, son vécu et sa gestion de la

fin d’un monopole et d’une ouverture, sa connaissance des nouvelles

technologies. »

Autre sujet très attendu, le

nouveau Longchamp : « Nous y travaillons actuellement. Notre projet est de

donner le top définitif fin 2010. D’ici là, nous en saurons plus sur l’ou

verture. Le timing est très

heureux. (…) Il faut certainement une P.S.F. à Longchamp. Cela n’aurait pas de

sens de ne pas en faire une. »

Le hasard du programme a

permis au président de France Galop d’initier une réflexion originale.

Répondant à Brigitte Renk, il a avancé : « J’ai souvent évoqué à France Galop

que le seul désavantage de la femme était le manque de force dans la phase

finale. Je pense qu’on pourrait le compenser en offrant aux femmes-jockeys une

décharge. Mais quelle est la juste décharge ? Oui, je voudrais savoir à quel

niveau de décharge André Fabre ou Alain de Royer Dupré ferait monter une femme

dans le Prix de l’Arc de Triomphe. »

 

Russian Cross accidenté

A l’occasion de son passage

sur Equidia, Edouard de Rothschild a annoncé que l’on ne reverrait pas la ? JDG

Rising Star ? Russian Cross (Cape Cross) en piste cette

année. Le lauréat du Prix Guillaume d'Ornano (Gr2) s’est claqué il y a cinq

jours à l’entraînement. Plus tard, rebondissant sur un sujet consacré à la

nouvelle vie de Montmartre au haras, il ajouta : « J’espère que Russian Cross

le rejoindra un jour ! »

 

 

 

Montmartre : de nouvelles

parts à vendre

Lors d’un sujet consacré à

Montmartre, François RocheBruyn, Directeur général des Haras nationaux, a

confié à La Matinale qu’il pourrait y avoir de nouvelles parts de Montmartre à

vendre prochainement, même si les Haras nationaux veulent conserver le contrôle

du cheval.