Verba a le verbe acéré

Autres informations / 08.03.2009

Verba a le verbe acéré

SAINT-CLOUD, Samedi 7 mars

Le Prix Altipan (L) a permis

à la TDN Rising Star Verba (Anabaa) de remporter sa première Listed, à l’issu

d’une fin de course tranchante, où la victoire ne s’est décidée que dans les

cinquante derniers mètres. Patientant le long de la corde, la pensionnaire de

Richard Gibson a été malheureuse à miligne droite, étant contrainte de

patienter et de changer de ligne à plusieurs reprises. Ce qui a été un mal pour

un bien comme l’a expliqué, son jockey, Stéphane Pasquier : « Le fait d’être

bloqué a permis à Verba de souffler. » Et l’élève des époux Forien en a eu

besoin de ce souffle dans les cent derniers mètres. Remontant le long de la

corde sur une ouverture presque providentielle, Verba est venue prendre très

nettement le meilleur à l’animateur Beltanus (Tertullian), qui s’est défendu

courageusement, car seule l’attaque de Verba a eu raison de lui. Gilles Forien

nous a déclaré : « C’est très bien ce qu’elle a réussi à faire bien qu’elle

n’ait pas eu toutes ses aises un instant. »

Verba débutait sur le mile

après avoir évolué entre 1.200 mètres et 1.400 mètres. Dès ses débuts, la fille

d’Anabaa (Danzig) avait fait impression (recevant une TDN Rising Star) en

gagnant de bout en bout. Double placée de Gr3 et de Listed, Verba cherchait sa

course principale et l’a donc trouvé à l’occasion de ce Prix Altipan. La

pouliche étant capable de tenir cette distance, de nouvelles opportunités

s’offre à elle car les Gr3 sur 1.600 mètres sont plus nombreux que ceux sur

1.200 mètres ou 1.400 mètres. Si à son pedigree, elle ajoute les victoires en

caractère gras, Verba nourrira de grands espoirs au haras. Elle est en effet la

sœur de Ximb (Septieme Ciel), troisième du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) et de

Welcome Millenium (Kendor), placée de Groupe à quatre reprises et gagnante de

Listed.

Parmi les notes

intéressantes, on soulignera la fin de course plaisante de Murcielago (Spinning

World) qui a fait illusion jusqu’à cent mètres du but et la belle rentrée de

Japan (Key Royal) qui a fait un bout honorable dans la phase finale.

 

 

Krataios seulement huitième

Troisième de la Poule d’Essai

des Poulains (Gr1) en 2003 et vainqueur du Prix du Muguet (Gr2) en 2006,

Krataios (Sabrehill) n’a jamais pu changer de vitesse dans la phase finale.

Après avoir eu un bon parcours, le pensionnaire de Carlos Laffon-Parias a

totalement cédé ensuite, concluant huitième. L’engagement était pourtant

parfait, puisqu’il bénéficiait de sa distance et de son terrain dans son

jardin. Mais cela n’a pas suffi.