Victoire du régional de l’étape

Autres informations / 22.03.2009

Victoire du régional de l’étape

STRASBOURG, Samedi 21 mars

 

 

Le Prix de Hoerdt (F), un

maiden pour 3 ans, réunissait un lot de 10 partants dont quatre chevaux

entraînés outre-Rhin. Profitant de sa forme avancée et de son aptitude au

parcours, c’est finalement un cheval entraîné en Alsace, Goodbye de Moulin

(Adieu) qui s’est imposé très courageusement aux dépens du bon finisseur

Dunaden (Nicobar).

 

Cheval ayant participé aux

meetings hivernaux de Cagnessur-Mer et de Deauville et récent cinquième d’un

’’réclamer’’ sur la piste de Compiègne, Goodbye du Moulin s’est imposé de belle

manière, ouvrant pour l’occasion son palmarès et mettant à l’honneur

l’entraînement local de Fernand Meckès. Permis d’entraîner installé à

Oberhofen-Sur-Moder (BasRhin), ce propriétaire éleveur bien connu dans la

région a sellé pour l’occasion son premier gagnant de l’année. Rapidement aux

côtés de l’animateur, Riviera Paradise (Tiger Hill), le fils de l’étalon en

forme Adieu (Dashing Blade) a pris l’avantage à la distance avant de bien

résister à la bonne attaque de Dunaden. « C’est un poulain dur et courageux,

nous a confié son jockey Thomas Messina. Il m’avait laissé une bonne impression

en fin d’année dernière lorsque nous avions fini à la deuxième place sur cette

même piste. Il a pris du métier et bien qu’il ait un peu tiré en début de

parcours, il s’est bien détendu ensuite aux côtés du leader. Il s’est montré

très courageux dans la ligne d’arrivée ». Cette victoire est d’autant plus

importante pour son entraîneur-éleveur que le père de Goodbye du Moulin, Adieu,

est un étalon faisant la monte chez Fernand Meckès.

 

Plaisante fin de course de Dunaden

Attentiste dans le groupe de

tête, le représentant allemand Dunaden a fini son parcours de plaisante manière

à la deuxième place, venant échouer à la hanche du vainqueur. Auteur de bons

débuts en fin de saison dernière sur cette même piste, il avait alors fini à

distance du gagnant du jour. Placé à deux reprises en Allemagne ensuite, durant

hiver, le fils de Nicobar a cette fois-ci terminé beaucoup plus près de son

adversaire et une victoire de sa part n’est plus très loin.