Weapon’s amnesty a fusillé pride of dulcote

Autres informations / 14.03.2009

Weapon’s amnesty a fusillé pride of dulcote

ALBERT BARTLETT NOVICES’

HURDLE (GR1)

 

Le 6ans Weapon’s Amnesty

(Presenting) a mis à la raison son contemporain et grand favori Pride of

Dulcote (Kadalko) dans l'Albert Bartlett Novices’ Hurdle, Groupe 1 de longue

distance (4.800m) sur les haies pour novices. Epreuve du Festival qui a obtenu

cette année son statut Groupe 1, cette course avait en effet consacré de grands

chevaux ces derniers temps, comme Nénuphar Collonges en 2008. L’édition 2009 a

répondu aux attentes en matière de spectacle avec un final haletant et une

lutte à couteaux tirés pour la victoire.

La victoire semblait être

signée au saut de l’ultime haie quand Weapon’s Amnesty venait prendre la tête

alors qu'à son intérieur, son seul rival du moment poussait à gauche et

commettait une faute. Ce rival, c'était Pride of Dulcote , favori en chef.

Pourtant, le scénario livrait une dernière péripétie. D’une part, Weapon’s

Amnesty poussait sur sa droite et perdait ainsi un peu de temps. Sans doute se

reprenaitil, aussi. D’autre part, Pride of Dulcote retrouvait un second

souffle. Mystère de la volonté et des métabolismes… C’est finalement par une

demilongueur que l’Irlandais battait le représentant du toutpuissant Paul

Nicholls. En fait c’est entre les deux dernières haies que Weapon’s Amnesty a

gagné sa course, progressant vivement sur Pride of Dulcote et le poussant peut-être

même à la faute. Entraîné sur l’île d’Emeraude par Charles Byrnes

le vainqueur gris restait sur

une deuxième place précédée de deux victoires. A ce jour, il n’avait disputé

que six courses, effectuant ses premiers pas au début de l’année de ses 5ans,

en janvier 2008. Rien de bien surprenant ici.

 

Une première reconnaissance

anglaise pour Charles Byrnes

C’est directement au niveau

Gr1 que Charles Byrnes a donc enregistré sa première victoire dans une épreuve

du Festival.

Il avait pourtant déjà connu

des premiers accessits, dont deux dans cette même épreuve ! En 2006 avec

Powerstation (Anshan) et en 2008 avec Liskennett (Turtle Island). « Le cheval

était en grande forme et avait remarquablement travaillé dernièrement. Il s’est

juste un peu repris quand il était devant aujourd’hui. C’est un vrai stayer qui

tient sans problème les trois miles (4.800m) », a déclaré l’entraîneur.

 

L’attente de Davy Russell

Le jockey irlandais Davy

Russell a trouvé le temps long. Trois jours trop longs. Malgré quelques montes

aux chances prépondérantes pendant les premiers jours du Festival, il n’avait

pu concrétiser. C’est Weapon’s Amnesty qui lui a apporté ce plaisir et cette délivrance.

« Quand vous devez attendre jusqu’au dernier jour du Festival pour avoir un

gagnant, c’est long. J’ai eu quelques montes intéressantes pendant cette

semaine. Elles sont toutes restées à la porte sans "taper" au poteau

d’arrivée… »

Le pilote confirme aussi

l’impression que le cheval n’a pas donné son maximum à la fin. « Si vous

regardez à nouveau la course, vous verrez que Weapon’s Amnesty a pointé les

oreilles après la dernière haie et qu’il regardait le public. J’espérais que

Ruby [Walsh, ndlr] vienne le plus tôt possible et non à la fin. Cela m’a ainsi

aidé à me pousser vers la ligne d’arrivée. »