Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Bedaly s’offre sa première listed

Autres informations / 15.04.2009

Bedaly s’offre sa première listed

PRIX DU CHER

28 mars 2008. Bedaly

(Medaaly) remporte le Prix du Mont-Dore. Le 15 avril, il termine cinquième du

Prix du Cher (L). Un an plus tard, le pensionnaire d’Alain Bonin se présente au

départ de cette même épreuve, après avoir réussi le doublé dans le

"Mont-Dore". Il a une revanche à prendre sur le sort dans la seule Listed

printanière réservée aux chevaux d’âge, sur les haies du plateau de Soisy. Ce

mardi semble être son jour car il est dans un état magnifique au rond de

présentation. Fidèle à sa tactique de prédilection en obstacle, il s’installe

rapidement au commandement. Il mène benoîtement jusqu’au début de la ligne d’en

face. Son jockey, Cyrille Gombeau, le laisse alors aller à son rythme et prend

une quinzaine de longueurs d’avance. En face, son avance se réduit. Dans le

tournant final, Noble Kaïd (Kaïd Pous) vient à sa hauteur. Bedaly lui répond.

Dès l’entrée de la ligne droite, Madox (Trempolino) se rapproche et l’attaque

sur le plat. Mais Bedaly repart facilement, écœurant ses adversaires et

remportant sa première Listed en obstacle, dans son jardin Enghien. « L’an

dernier, il avait bien gagné le "Mont-Dore" et nous étions confiants

pour le Prix du Cher, nous a déclaré son entraîneur, Alain Bonin. Cela s’était

mal passé. Il le fait bien aujourd’hui. Logiquement, il devrait courir les deux

belles courses d’Enghien à l’automne [Prix de Besançon, L, et Prix Léopold

d’Orsetti, Gr3]. » Et Bedaly possède tous les atouts pour devenir le roi des

haies d’Enghien. Une classe de plat entretenue régulièrement comme le prouvent

ses trois victoires de gros handicaps dans cette discipline et une prédilection

nette pour l’hippodrome du Val d’Oise. Son fidèle partenaire Cyrille Gombeau

pense qu'en sus, il est devenu un vrai cheval d’obstacle :

« Je savais que j’avais le

meilleur cheval. Je suis allé devant, même si j’aurais préféré attendre, et je

l’ai laissé faire. Sur le plat, il repart de lui-même en l’encourageant de la

voix. Il a une qualité de plat mais il devient cheval d’obstacle. Il est de

plus en plus plaisant. A Auteuil, cela pourrait être plus difficile car c’est

un pur gaucher. » Face à lui, Madox et Noble Kaïd n’ont rien pu faire.

 

 

Des chevaux éclectiques

Avec Bedaly, Alain Bonin

détient dans ses boxes un nouveau cheval de haut niveau sur les obstacles,

après Grande Haya (Solid Illusion), gagnant du Grand Prix d’Automne (Gr1) et

Hugo des Fieffes (Dress Parade), lauréat du Prix Romati (L). Un point commun les

relie. Tous les trois ont couru au niveau des gros handicaps en plat avant de

se mettre en évidence sur les obstacles. Une politique maison qui porte ses

fruits avec des chevaux doués dans les deux disciplines.