Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Grand prix de l’hippodrome de lyon-la-soie

Autres informations / 07.04.2009

Grand prix de l’hippodrome de lyon-la-soie

 

 

LYON-LA SOIE, Mardi 7 avril

 

P.S.F. : UN GRAND BOND DANS L’INCONNU

A peine inauguré, l’hippodrome de Lyon-La-Soie, version moderne de Lyon-Villeurbanne,

va accueillir son Grand Prix, disputé sur la nouvelle P.S.F. Le manque de recul

à propos de cette piste lyonnaise nous fait faire un grand bond dans le vide. Les

attentistes pourront-ils revenir ? Quelles aptitudes faut-il pour s’illustrer ?

Les "novices" sur ce type de surface peuvent-ils s’en sortir face à des

spécialistes ? Autant de questions pour l’instant sans réponse.

 

Les spécialistes de la piste

Chez les spécialistes de la P.S.F.

émerge la candidature de Sky Crusader (Mujahid). Depuis août 2008, il compte cinq

victoires pour huit sorties sur les pistes synthétiques de Deauville et Cagnes-sur-Mer.

Joli pourcentage avec, en point d’orgue, une victoire dans le Prix Nad Al Sheba

face à des chevaux de Groupe. Ce cheval parfois délicat peut donc faire parler une

nouvelle fois son aptitude à la piste. Longtemps considéré comme un cheval de terrain

lourd, Green Tango (Majorien) a montré le 13 mars qu’il s’était défait de cette

réputation. Il a remporté le très bon Prix de Coulonces, en rendant du poids, ce

qui confère une bonne chance dans ce Grand Prix à ce cheval issu de l’école formatrice

des gros handicaps.

Enfin, le dernier spécialiste

des P.S.F., Benjamin (Highest Honor), théoriquement un ton en dessous, a montré

par le passé qu’il était capable de se surpasser sur ce type de surface. S’il est

plus chanceux qu’il ne l’a été cet hiver, il peut bien faire.

A leur niveau, Track Record (Montjeu)

et Cristobal (Aptitude) représentent les concurrents de classe dans cette course.

Mais, ils feront leurs débuts sur P.S.F. Difficile d’avoir un avis réellement tranché

sur leur candidature, d’autant que Track Record a plutôt déçu pour sa rentrée, dans

le Prix de la Porte de Madrid (L – 7e). Etant de plus un fils de Montjeu, il paraît

plus à l’aise sur les pistes lourdes. Quant au régulier Cristobal, il est déjà double

lauréat de Listed. Il a fait ses preuves sur tous types de terrains, donc la piste

synthétique ne doit pas lui poser de problème.

 

Les visiteurs

Better Believe (Bertolini), entraînée

par le grec Christos Theodorakis, et Cocodrail (Croco Rouge), sous la férule de

l’italien Fabio Brogi, peuvent jouer les trouble-fête, même si le premier nommé

n’a pas été convaincant lors de son unique course en France, alors que le deuxième

possède de sérieuses références dans les gros handicaps. Enfin, le dernier candidat

en lice, le suisse Eiswind (Monsun), est difficile à juger sur ses performances

dans son pays.