La classe d’elsamoon a parlé

Autres informations / 01.04.2009

La classe d’elsamoon a parlé

ENGHIEN, Mercredi 1er avril

Pouliche très estimée, comme

nous l’avait confié son mentor (voir JDG du 7/02), Elsamoon (Leeds) n’a pas

déçu son entourage en enlevant brillamment le Prix de Dinard, steeplechase pour

4ans. Toujours vue dans la seconde moitié du peloton, Elsamoon a attendu le

bout de la ligne d’en face pour se rapprocher, avec des ressources. Pour

franchir l’open ditch du tournant final, Elsamoon se retrouve en tête et son

pilote, Nicolas Millière, tempère son énergie, patientant avant de la lancer.

Sur le plat, Elsamoon se détache pour gagner de deux longueurs, sans avoir à

puiser dans ses réserves. Son entraîneur est bien sûr heureux de la performance

de sa pensionnaire: « C’est une très bonne pouliche, un peu électrique. Elle

avait eu du mal à récupérer de ses sorties entre Cagnes et Pau. Elle n’est pas

encore dans son poil. On ne sait pas encore ce que l’on va courir, car elle est

barrée sur le steeple et va être obligée d’attaquer les gros morceaux. Mais

elle est bonne. Je tiens également à dédier cette victoire à Zahra, la fille de

Nicolas Millière et de son épouse Mélanie, née il y a deux jours. » Même s’il

faut espacer ses sorties, Elsamoon a du potentiel et sera sans doute plus à son

aise à Auteuil, même si elle devra apprendre à se gérer.

Un tir groupé des mansonniens

Le centre d’entraînement de

MaisonsLaffitte est réputé pour être un outil de choix pour les sauteurs. Et

l’arrivée du Prix de Dinard en est une nouvelle preuve. Trois des quatre

premiers sont, en effet, entraînés dans les Yvelines. Un peu décevant en début

d’année, après avoir montré des capacités à Auteuil l’an dernier, le grand

Royale François (Kapgarde), le "nonmansonnien" de ce groupe, a tracé

une superbe fin de course, prenant une probante deuxième place devant Sermaise

(Sassanian), dernier décollé dans le tournant final, mais auteur d’une ligne

droite peu banale, et Saint Lute (Saint Preuil). Au sujet de ces deux derniers,

Jehan Bertran de Balanda nous a confié: « Sermaise est un poulain tardif qui va

progresser. Boris Chameraud n’a pas pu s’en servir pendant un tour, car il

avait la tête braquée à droite. Il finit bien. Quant à Saint Lute, il peut

progresser. »

Echec inexpliqué de Vladou

Grand favori, Vladou (Loup

Solitaire) s’est laissé relayer au premier passage en face avant de reprendre

la direction des opérations, au saut de la rivière des tribunes. Prenant

plusieurs longueurs d’avance, il n’a pu accélérer entre les deux derniers obstacles,

plafonnant complètement pour finir cinquième. Rien à voir avec le Vladou

lauréat du Prix Coureuse de Nuit le 11 mars.