La forme "ciampi" se poursuit

Autres informations / 17.04.2009

La forme "ciampi" se poursuit

PRIX CARACALLA

24 heures après la victoire

d’Anco Marzio (American Post) dans le Prix du Dragon, pour lequel il partage la

copropriété, Enrico Ciampi a une nouvelle fois connu les joies du succès avec

Amico Mio (Best of The Bests), lauréat du Prix Caracalla (2.600m), qui porte

les couleurs de son fils Andrea et dont il est l’éleveur en association avec

Paul Nataf. Une victoire familiale. Vite en tête, menant « à sa main » dixit

son jockey, Olivier Peslier, Amico Mio est reparti sous les attaques dans la

ligne droite, l’emportant avec une certaine marge. Pour la plus grande joie

d’Enrico Ciampi : « Mon fils est très satisfait. Au téléphone, je lui ai dis

"è fatto" [c’est fait, ndlr]. Dans la ligne droite, il est reparti

facilement. C’est un cheval de tenue. On va voir ensuite pour son programme

mais je pense qu’il pourra aussi faire 2.400m. Je également éleveur, puisque je

possède une trentaine de poulinières seul et en association. » Pour son

entraîneur, Jean-Marie Béguigné, le poulain devrait faire un bon élément sur

les longues distances : « Amico Mio fait partie des quelques poulains qui

travaillent correctement. Il devrait faire un bon stayer. » Au fur et à mesure

du rallongement des distances, Amico Mio se révèle pleinement. Il est pourtant

le neveu de More Wind (Windwurf) trois fois placé de Groupe sur des distances

comprises entre 1.000 et 1.600 mètres. Mystère et intérêt de l’élevage.

 

Débuts plaisants d’Article

Royal

Troisième produit de la championne

Aquarelliste (Danehill), triple lauréate de Gr1, Article Royal (Hernando),

tendu au rond de présentation puis posé au canter, a réussi des premiers pas

que l’on peut qualifier de probants. Aux côtés du futur vainqueur dans le

parcours, le pensionnaire d’Elie Lellouche a suivi le mouvement à mi ligne

droite, prenant la deuxième place, sans qu’Anthony Crastus ne soit dur avec

lui. « Il a pris un peu de la mère, nous a déclaré son mentor. C'est-à-dire

qu’il ne fait rien le matin. Il fait de bons débuts car le premier et le

troisième avaient déjà couru. Je suis content de lui. » Rallongé comme tous ses

adversaires, Le Roc (Montjeu) était loin à l’entrée de la ligne droite mais il

a terminé vite en pleine piste, prenant la troisième place, en donnant

l’impression d’avoir été pris de vitesse. Il a conclu devant Bothelo (Refuse to

Bend), auteur de débuts honorables : « Je suis très satisfait de sa course,

nous a confié Freddy Head, son entraîneur. Il a tracé un bon parcours. »

D’autant plus qu’il s’y est montré quelque peu brillant.