La grèce à l’honneur avec contest

Autres informations / 23.04.2009

La grèce à l’honneur avec contest

PRIX SERVANNE

L’entraîneur grec Christos Theodorakis,

installé à Chazeysur-Ain, le nouveau centre d’entraînement de la région

lyonnaise, a enlevé sa première Listed en France grâce à Contest (Danehill

Dancer), vainqueur ce jeudi du Prix Servanne (L) sur 1.200 mètres. En position

d’attente durant le parcours, il a disposé aisément de ses rivaux dans les deux

cents derniers mètres pour l’emporter avec de la marge. Le favori, Tiza

(Goldkeeper), deuxième de cette épreuve l’an dernier, n’a pu faire mieux que

sixième, sans donner d’espoirs à ses preneurs. Le terrain n’était pas assez

souple pour lui. Dunkerque (Highest Honor) a fini vite mais trop tard,

concluant troisième.

 

A l’école des handicaps

Pour les flyers, les

handicaps peuvent être un bon tremplin vers les courses principales, voire les

Groupes. Il n’est pas rare de voir des gagnants à ce niveau avoir vaincu dans

ce type d’épreuves où la maniabilité et le courage sont des points importants.

Contest en est un nouvel exemple. Un exemple atypique puisqu’il a couru en

Irlande, en Angleterre, à Dubaï et enfin, en France. Quatrième de Gr3 à Dubaï

après six sorties dans des handicaps, il a vaincu au niveau Listed après avoir

pris une probante deuxième place à Fontainebleau, dans le Prix Cor de Chasse

(L). « Il venait de faire une apparition satisfaisante en France, nous a

déclaré Emmanuel Chevalier du Fau. Il avait été bien mis au point par son

entraîneur. Il devrait disputer le Prix de Saint-Georges (Gr3) et attaquer

ainsi les bonnes catégories. Le bon terrain et la courte distance sont deux

atouts pour lui. Il le fait très bien. Le 30 mars, sur le site bellifontain, le

terrain était sans doute trop souple pour lui, même s’il s’était défendu

remarquablement. »

 

 

 

La France, pôle

d’attractivité

La victoire de Contest est

celle de la Grèce. Un pays peu développé sur le plan hippique. Cela nous ramène

également à notre étude publiée cet hiver qui faisait état de l’excellente

situation hippique française. Une situation qui a attiré des entraîneurs

étrangers qui se sont installés en France, comme Christos Theodorakis mais

aussi Fabio et Simone Brogi,

venus d’Italie. « Nous avons douze chevaux à l’entraînement, nous a déclaré

l’entraîneur grec. Je me suis installé ici parce que j’aime la vie française.

En Grèce, nous avons l’une des plus grosses écuries avec plus de cent chevaux.

»

 

Dunkerque, mieux sur plus

long

Beau au rond, Dunkerque s’est

retrouvé complètement pris de vitesse avant de finir fort au centre de la

piste. « Je pense que nous allons le rallonger, nous a déclaré Christiane

Head-Maarek, entraîneur du poulain. Il devrait pouvoir aller sur 1.400 mètres.

» Comme sa sœur. En effet, Dedication (Highest Honor) appréciait cette distance

sur laquelle elle avait enlevé le Prix de la Forêt (Gr1), en 2002. Pour sa

part, Mariol (Munir) a effectué une rentrée prometteuse, terminant son parcours

dans une belle action. Le repos après sa saison 2008 chargée semble lui avoir

fait le plus grand bien.