La loi des mansonniens

Autres informations / 13.04.2009

La loi des mansonniens

PRIX DU CHER

Pour la sixième des huit

réunions du meeting de printemps d’Enghien, le Prix du Cher (L) tiendra le haut

du pavé. Dans cette compétition réservée aux chevaux d’âge sur les balais, ils

seront six au départ, dont trois chevaux entraînés à Maisons-Laffitte, qui

détiennent les meilleures chances : Madox (Trempolino), Bedaly (Medaaly) et

Ramsès Bleu (Pistolet Bleu).

 

 

Deux spécialistes et un

revenant

Madox n’a jamais déçu à

Enghien (huit courses, trois victoires, cinq deuxièmes places). Sa prédilection

pour le plateau de Soisy est en fait une véritable prédisposition puisqu’il est

le neveu de deux vainqueurs de la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3) :

Musardo (Grand Trésor) et Malcom (Villez).

Ce mardi, Madox affronte

notamment Bedaly, qui l’a devancé dans le Prix du Mont-Dore, à la fin du mois

dernier. Ce jour-là, le pensionnaire d’Alain Bonin avait laissé une belle

impression, en se détachant aisément sur le plat, discipline dans laquelle il

était plus qu'honnête puisqu'il fut vainqueur de trois gros handicaps. Sur les

haies, Bedaly a remporté deux de ses cinq sorties effectuées sur le plateau de

Soisy et s’est placé deux fois. Il doit pouvoir améliorer son classement dans

ce Prix du Cher, dans lequel il avait pris la cinquième place, l’an dernier.

Entraîné par Guy Cherel,

Ramsès Bleu n’a plus été revu à Enghien depuis seize mois, lorsqu’il obtenait

la cinquième place du Prix de la Gascogne (L). S’il a souvent couru à Enghien,

il ne s’y est jamais imposé. Ce mardi pourrait être le bon jour. Après un hiver

fructueux à Pau ponctué par quatre victoires et une deuxième place dans le

Grand Prix de Pau (Gr3), Ramsès Bleu a embrayé sur le meeting de printemps

d’Auteuil en se montrant appliqué, mais toujours un peu en-dessous de ses

rivaux (4e du Prix Robert de Clermont-Tonnerre et 7e du Prix Troytown, Grs3).

 

 

Avec un vainqueur

de la Grande Course de Haies

d’Enghien

Noble Kaïd (Kaïd Pous),

entraîné à Calas par Patrick Khozian, avait enlevé le Prix Léopold d’Orsetti

(Gr3), la Grande Course de Haies d’Enghien, en 2007, pour Caroline de la

Soudière-Niault. Revenu dans les boxes du professionnel marseillais au

printemps 2008, il s’est classé troisième de la même épreuve l’an dernier. En

quatre courses à Enghien, il a pris trois places et a gagné une course. Il a

couru cet hiver en plat, mais effectuera une semi-rentrée, n’ayant plus été

revu depuis le 8 février.

 

Revoilà Voyourovitch Lauréat

du Prix Dominique Sartini (L) en octobre dernier, Voyourovitch (Revoque) a

remporté sa seule course à Enghien. Entraîné désormais      par Robert Collet, il avait montré ses limites à Auteuil, au

plus haut niveau, mais reste capable d’accomplir une belle performance pour son

retour sur le plateau de Soisy, même s’il fera sa grande rentrée. Sa rentrée,

Astrologist Soy (Ecologist)

l’a faite le 27 mars dans l’épreuve référence, le Prix du Mont Doré. Il a couru

proprement (8e), sans avoir une course dure. Quatrième de l’édition 2009 de la

Grande Course de Haies d’Enghien, Astrologist Soy ne compte quasiment aucune

fausse note sur cet hippodrome.