Le pmu fait le bilan d’une année 2008 en apothéose pour bertrand bélinguier

Autres informations / 15.04.2009

Le pmu fait le bilan d’une année 2008 en apothéose pour bertrand bélinguier

Une phrase suffit à résumer à quel point l’année 2008 a été

historique pour le PMU : dans un marché français des jeux en repli (-3,3% par

rapport à 2007), le chiffre d’affaires du PMU a augmenté de 4,8% (à 9,3

milliards d’euros), faisant de l’organisme hippique la première entreprise de

jeu en France (26,1% de part de marché).

Mercredi, Bertrand Bélinguier recevait pour la dernière fois

la presse hippique en qualité de président du PMU, pour la présentation du

bilan annuel. L’homme est mesuré, et rien dans sa voix ni dans ses mots, ne

trahissait un changement par rapport aux conférences de presse des années

précédentes. Sans doute est-ce là la marque de la sérénité chez un président

qui laissera un bilan décennal (1998-2008) exceptionnel :

- Un chiffre d’affaires en hausse de 73,7%,

- Un produit brut des paris en hausse de 38,6%,

- Un taux de gestion en baisse de 22,1%.

A ses côtés, Philippe Germond, qui vient d’être élu

président du PMU à l’unanimité, a peu parlé. Ce qui est assez logique. Il va

lui falloir un peu de temps pour s’imprégner des dossiers. En revanche, Xavier

Hürstel, confirmé à l’unanimité dans ses fonctions de Directeur général délégué

lors de la même A.G., a longuement pris la parole pour détailler résultats et

perspectives.

 

 

En 2008, les faits marquants ont été :

- Augmentation du nombre de réunions nationales (de 831 à

856), portant surtout sur les semi-nocturnes (44 contre 15 en 2007), alors que

les nocturnes sont moins nombreuses (89/109),

- Mise en place des trois réunions du jeudi de 12h à 20h

(complétée cette année par le même dispositif le samedi),

- Plus de courses internationales (174, soit +17),

- Evolutions dans la gamme des paris (Trio ordre dans les

courses de 5 à 7 partants : 21M€ de CA ; plus de places payées en Simple dans

certaines conditions ; lancement du Quinté+ Combiné à 1 € de base sur pmu.fr :

déjà 13% du marché),

- Plus de points de vente (9.992 fin 2008), renouvellement des

terminaux de prise de paris (16.000), et nouvelle identité visuelle.

Le PMU a enregistré en 2008 une croissance soutenue, en

dépit d’une conjoncture générale défavorable. La hausse du CA s’établit à 4,8%

par rapport à 2007, soit +420M€.

La croissance de l’activité du PMU est supérieure aux

prévisions budgétaires. Le produit brut des paris progresse de 1,6%, soit

+35M€.

Le résultat net réparti entre les Sociétés de courses

membres du GIE PMU s’établit à 736M€, en hausse de 1,3%, soit

+9M€ par rapport à 2007.

La croissance 2008 du PMU est portée, pour les trois quarts,

par le réseau de points de vente, dont la densification s’est poursuivie avec

207 points supplémentaires.

Internet apporte le quart de la croissance annuelle. Minitel

et télévision interactive impactent la croissance globale du PMU Direct.

Poursuivant sa forte croissance (+25,1%, soit +109M€),

Internet représente 5,8% du CA du PMU. Le CA collecté en masse commune à

l’étranger progresse légèrement de 1,4%.