Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Trincot passe sous la bannière godolphin

Autres informations / 14.04.2009

Trincot passe sous la bannière godolphin

 « Dans le Prix d’Harcourt, il n’avait jamais

fait une course pareille, je pense que nous avions trouvé les bons boutons… »,

nous a déclaré Philippe Demercastel, entraîneur de Trincot (Peintre Célèbre),

vendu à Godolphin. Le cheval de l’Ecurie Bader quitte les boxes de l’entraîneur

cantilien ce mercredi, laissant derrière lui bon nombre de ses supporters,

persuadés qu’il a toujours été un bon cheval, seulement un peu délicat. « Que

voulez-vous, cela fait partie du jeu. Je le savais depuis le début, a poursuivi

Philippe Demercastel. J’avais eu plusieurs propositions cet hiver, mais aucune

ne s’était concrétisée. » Trincot, en bleu à pois blancs, reste bleu, mais un

autre bleu, celui de la casaque créée par le Cheikh Mohammed Al Maktoum…

Trincot a couru quinze fois

en France et une fois à l’étranger, à Sha Tin, pour disputer le Hong Kong Cup

(Gr1). Une course à effacer (10e). Sur les huit courses de Groupe qu’il a

disputées, trois sont tombées dans son escarcelle : le Prix de Guiche (Gr3), le

Qatar Prix Dollar (Gr2) et sa plus belle victoire, le récent Prix d’Harcourt

(Gr2), dans lequel il était passé de la dernière à la première place en trois

foulées. L’an dernier, Philippe Demercastel s’est illustré au plus haut niveau

avec Spirit One (Anabaa Blue), vainqueur de l’Arlington Million (Gr1). Cette

année, Trincot aurait pu lui apporter une autre victoire au plus haut niveau.

Mais l’entraîneur a d’autres atouts dans ses boxes. On pense notamment à Ana Americana

(American Post), sa pouliche tant estimée qui se prépare au Prix de Diane (Gr1)

ou encore Topclas (Kutub), deuxième du Prix La Force (Gr3), préparatoire au

Prix du Jockey-Club (Gr1), et son autre engagé classique, Calvados Blues

(Lando), sixième du Prix Noailles (Gr2).