Une confrontation cosmopolite

Autres informations / 01.04.2009

Une confrontation cosmopolite

Réservé aux 4ans sur le

steeple-chase, le Prix de Dinard, est une course hétéroclite pouvant mener au

Prix Hopper (L 14/04). De fait, sur les neuf partants, tous ont des profils

bien différents. On retrouve des éléments ambitieux et de classe, des poulains

en quête de rachat et d’autres qui montent de catégorie.

Vladou et Elsamoon, deux

sujets prometteurs

Deuxième de Listed et

cinquième de Gr3 sur la piste du Plateau de Soisy, Vladou (Loup Solitaire)

reste sur son succès acquis lors de ses débuts sur le steeple d’Enghien.

Une victoire acquise avec la manière

d’un poulain perfectible capable de progrès. Neveu du bon Mirmillon (Cadoudal),

lauréat de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3), Vladou vient de battre

Avenue Marceau (Enrique) et Will Hunting (Nikos), qui ont pris des places

vendredi dernier. La ligne est donc bonne.

Entraînée par Jean-Luc

Pelletan, Elsamoon (Leeds) est estimée. On se souvient des paroles de son

mentor dans JDG (voir le 07/02) après le succès palois de sa représentante : «

C’est une pouliche que j’estime énormément. C’est la sœur de Chaninbar (Milford

Track) que j’ai eu sous ma responsabilité avant qu’il ne parte pour

l’Angleterre. Elle devait débuter dans le Prix Finot (L), mais a eu un souci de

santé. C’est une vraie pouliche d’Auteuil. Malheureusement, elle encaisse mal

ses courses, comme elle me l’a prouvé récemment. Il lui faut un bon mois pour

récupérer. Je pense qu’elle a le potentiel pour aller sur les gros morceaux

d’Auteuil. »

Avant d’aller sur la Butte

Mortemart, Elsamoon passera par Enghien et a eu presque deux mois pour

récupérer de sa victoire paloise. Gagnante de sa seule sortie sur cette piste,

la fille de Leeds a encore des choses à prouver et battre Vladou serait une

bonne indication, avant de combattre des adversaires plus huppés.

 

Jehan Bertran de Balanda a

engagé trois de ses pensionnaires dans cette course : Sermaise (Sassanian),

Saint Lute (Saint Preuil) et Lady Prisca (Ultimately Lucky). Parmi les trois

mansonniens, la candidature de Sermaise émerge du lot. Il s’agit d’un petit-fils

de La Sabotière (Beaugency), lauréate du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) en

1986. Sa mère La Ragoterie (Apple Tree) est une sœur de L’Aumance (Mont

Basile), qui est la mère de Le Chablis (Sassanian), lauréat du Prix Hopper (L)

sur la piste d’Enghien et du Prix Maurice Gillois (Gr1). La prédilection pour

l’hippodrome du Val d’Oise est donc dans les gênes pour Sermaise. Et, pourtant,

il n’a couru qu’à Fontainebleau en traçant des parcours honorables. A lui de

prouver qu’il est capable de briller, comme sa famille, à Enghien.

 

Un test pour Tipate Mazal

Comptant deux victoires et

deux places en cinq sorties sur les obstacles, le lyonnais Tipate Mazal

(Kabool) vient de s’imposer par cinq longueurs. Dans les steeple-chases de sa

région réservés à sa promotion, il n’a plus grand monde à affronter. Il sera

donc dans la capitale pour tenter de franchir un palier.