Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une rentrée et une entrée victorieuses…

Autres informations / 29.04.2009

Une rentrée et une entrée victorieuses…

Prix Dominique Giniaux

Dans le Prix Dominique

Giniaux, les femmes jockeys étaient à l’honneur et c’est Manon Scandella qui a

remporté la victoire, en selle sur la rentrante, Rockette (Ange Gabriel). Ayant

obtenu sa licence de femme jockey cette année, Manon Scandella est entrée dans

l’univers professionnel par la grande porte en s’imposant à Chantilly. Elle a

en effet remporté sa première course sous son nouveau statut. Et sur une jument

très séduisante. « Rockette a été au pré cet hiver, nous a raconté Yves de

Nicolay, son entraîneur. Elle n’était pas très prête. C’est une pouliche

sympathique. Elle avait été gênée dans une Listed cet hiver [le Prix Miss

Satamixa, L, ndlr], à l’instar de mon autre pensionnaire dans cette même

course, Terra Incognita (Rock of Gibraltar). Elle doit donc avoir la valeur

pour bien faire dans cette catégorie. Elle a fait sa rentrée et cela va lui

faire du bien au moral, d’autant qu’elle n’a pas été cravachée pour gagner. »

La course étant très ouverte, les cotes ont varié jusqu’au dernier moment.

Raspoutine (Seeking the Gold), le frère du prometteur Randonneur, faisait

partie des chevaux en vue et il a très bien tenu sa partie en empochant la

deuxième place : « Le terrain souple l’a avantagé, nous a déclaré Elie

Lellouche. Il est venu facilement et court bien. »

Les autres partants dans leur

ordre d'arrivée : Zauberstar (Dashing Blade), Glad Eagle (Fantastic Light),

Star Rose (Starborough), Setareh (Areion), Nanigata (Domedriver), Adagio

(Pyramus), Good More (Bad As I Wanna Be). Tous couru.

L’allure est extrêmement

soutenue sous l’impulsion de Setareh qui mène détaché de Corconte, lui-même

détaché du reste du peloton. Attentiste en retrait et encore loin de chevaux de

tête à l’entrée de la ligne d’arrivée, Rockette termine vite son parcours en

pleine piste et parvient à prendre l’avantage dans les dernières foulées. En

cinquième position durant le parcours, Raspoutine conclut bien, mais moins vite

que le lauréat, pour s’emparer du premier accessit. Rapidement au centre de la

bataille, Corconte se montre très courageux pour conserver le second accessit.

Longtemps pointé aux derniers rangs, Kougouar regagne beaucoup de terrain dans

la phase finale, terminant au quatrième rang.