Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

World heritage, le nouveau joyau d’imbabala ?

Autres informations / 27.04.2009

World heritage, le nouveau joyau d’imbabala ?

 

Prix des Gobelins

On savait qu’Imbabala

(Zafonic) faisait partie des poulinières d’excellence de Khalid Abdullah

(Juddmonte Farms). Elle a réactualisé cette certitude d’une façon éclatante ce dimanche,

par

l’intermédiaire de son fils

World Heritage (Kahyasi). Ce dernier a remporté le Prix des Gobelins, course

pour inédits de 3ans, sur 2.200m. Rapproché pour venir aux côtés de l’animateur

Rock of Nassau (Rock of Gibraltar) dans la descente, il a pris la mesure de son

adversaire avec assurance dans la phase finale. World Heritage est ainsi devenu

le troisième vainqueur d’Imbabala. Les deux autres se nomment Zambezi Sun

(Dansili) gagnant du Grand Prix de Paris (Gr1) en 2007 et Kalabar (Kahyasi),

son propre frère, lauréat du Prix Guillaume d’Ornano (Gr2). Tous deux étaient

également entraînés par Pascal Bary. Avec un poulain aussi bien né que World

Heritage, celui-ci peut penser "loin et grand". Il regarde d’ailleurs

son protégé avec des yeux admiratifs. « C’est un poulain tardif, nous a déclaré

l’entraîneur cantilien. Il est un peu tendu,comme Zambezi Sun. Il me plaisait

bien, le matin, et l’a confirmé. Il a très bien accéléré et a bien respiré

durant le parcours. Il va falloir être patient, mais on va peut-être envisager

le Prix du Lys (Gr3) et le Grand Prix de Paris (Gr1, 14/07), d’autant qu’il va

tenir. Cependant, nous n’en sommes pas encore là. » Certes, pas un pas a déjà

été franchi et World Heritage ne devrait pas en rester là. Nous lui accordons

une ? JDG Rising Star ?, car ce cheval a un profil

pour réussir dans de belles épreuves. Nous ne serions d’ailleurs pas surpris de

le revoir à l’arrivée du Gr1 du 14 juillet, d’autant que son programme devrait

être orienté sur cette course, puisqu’il n’est pas engagé dans le Jockey Club.

 

Rock of Nassau joue la

discrétion

Avant le Prix des Gobelins,

on entendait des bruits flatteurs sur un certain nombre de partants. « C’est

leur poulain de "Jockey Club" entendait-on au sujet de quelques

poulains. Pas de bruits particuliers sur Rock of Nassau. Pourtant, cela ne l’a

pas empêché de se défendre avec courage, après avoir mené la danse, offrant une

belle résistance au futur vainqueur. « Je suis satisfait de sa première course,

nous a confié Freddy Head. Il s’est montré bien appliqué, sérieux. C’est un

grand cheval, très tardif. » Il a précédé Aizavoski (Monsun), un pensionnaire

d’Elie Lellouche. Après un

parcours d’attente, le poulain de l’Ecurie Wildenstein s’est révélé "très

vert" dans sa façon d'accélérer dans la phase finale. Comme les deux

premiers, il nous montrera des progrès lors de sa prochaine sortie.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Lantern Man (Haafhd), Inside Man (Hawk Wing), Monetaire

(Anabaa), Swindon (Nuclear Freeze). Tous couru.

Au départ, Monétaire (qui

avait fait des difficultés pour entrer dans sa stalle), Swindon et Inside Man,

partent en retrait et se retrouvent à l’arrière-garde. Rock of Nassau ne les

attend pas et vient se porter en tête, précédant le favori, Aizavoski, à sa

hanche. Côté corde, Lantern Man (stalle 1) vient ensuite devant Galateo, en

deuxième épaisseur. Pour aborder le tournant, World Heritage se rapproche

subitement, venant aux côtés de Rock of Nassau. Le peloton, jusqu’alors un peu

léthargique, s’étire. Pour aborder la ligne droite, Rock of Nassau et World

Heritage sont en tête. Continuant l’accélération progressive entamée dans la

fausse ligne droite, ils vont se détacher de leurs rivaux, se livrant un mano a

mano tout au long de la ligne droite. Finalement, c’est World Heritage qui,

dans les quarante derniers mètres, prendra la mesure de son rival qui s’est

bien défendu. Après avoir été pris de vitesse au moment du démarrage, Aizavoski

termine bien et se classe troisième, en retrait, nettement devant les autres

concurrents.