Alta luna brille d’entrée

Autres informations / 12.05.2009

Alta luna brille d’entrée

Prix Le Pompon

Tous les regards été tourné

vers la ? JDG Rising Star ? Randonneur (Tale of the Cat)

au départ du Prix Le Pompon (B). Le pensionnaire de la casaque Wildenstein

effectuait sa grande rentrée après quasiment un an d’absence. Mais le fils de

la rapide Rolly Polly (Mukaddamah) n’a jamais trouvé le passage dans la phase

finale, n’ayant pour ainsi dire pas couru. Un coup pour rien. La victoire est

revenue à la pouliche de Francois Bayrou et Frank McNulty, Alta Luna

(Fasliyev), auteur d’une réapparition gagnante.

 

Alta Luna rentre et gagne

Auteur de débuts victorieux à

l’âge de 2ans, Alta Luna avait vaincu à deux reprises au niveau des courses D

en province, à chaque fois sur 1.200m. Elle avait même dominé à La Teste la

bonne Aseena (Verglas). Dominée ensuite lors de ses essais dans des courses

principales, la pensionnaire de Jean-Claude Rouget a fait un retour gagnant sur

1.200m. « Elle effectue une très bonne rentrée, a précisé son jockey,

Christophe Patrice Lemaire. Je l’ai montée patiemment et j’ai pu me dégager

facilement. Elle est ensuite venue d’elle-même sur la main avant de produire un

bon effort ». Possédant beaucoup de vitesse, cette petite-fille de Lunafairy

(Always Fair – Prix de Sandringham, Gr3 à l’époque), a encore une fois  prouvé sa valeur à ce niveau de compétition.

 

Voie de Printemps malheureuse

Troisième de la ? JDG

Rising Star ? Peace Camp (Storm Cat) le 17 avril, Voie de

Printemps (Della Francesca) a une nouvelle fois répondu aux attentes, mais sans

bénéficier d’un bon parcours. La pensionnaire de David Smaga, attentiste eu

sein du peloton, a du patienter très longtemps avant de produire son effort,

venant échouer à la deuxième place. « Elle a été malheureuse. Avec un parcours

plus limpide, elle se serait certainement imposée. C’est la vie des courses »,

commentait son entraîneur. Ce ne sera certainement que partie remise.

 

 

 

Randonneur : une course pour

rien

Objet de tous les regards,

Randonneur n’a pu s’exprimer dans la phase finale, étant complètement emmuré le

long de la corde. « Vous avez vu comme moi », disait Elie Lellouche. Oui, on a

vu, mais rien vu en même temps. Et Randonneur est un poulain qu’il faudra

“redécouvrir” dans de meilleures conditions, lui qui avait laissé une si belle

impression le jour de ses débuts.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Rose Hill Doloise (Marchand

de Sable), Sunniva Duke (Bachelor Duke), Anyaar (Green Desert), Baby Wood

(Elnadim), Randonneur (Tale of the Cat), Attaches Moi (Fasliyev).

Tous couru.

Côté corde, il y aura

beaucoup de relais en tête. Dans un premier temps, le favori Randonneur se

retrouve au premier rang, mais il se fait rapidement relayer par Baby Wood.

Celui-ci ne reste en tête qu’une centaine de mètres, se faisant relayer par

Rose Hill Doloise après trois cents mètres de course. Placée dans un premier

temps plutôt du côté du rail, Alta Luna se rapproche et se retrouve plutôt à

l’extérieur à mi-parcours. A trois cents mètres du poteau, elle pointe le bout

de son nez à l’extérieur et, visuellement, elle va mieux que tout le monde.

Cette impression se confirme : elle prend franchement l’avantage et s’impose de

belle manière pour sa rentrée. Contrainte de patienter un instant, Voie de

Printemps trouve l’ouverture à cent cinquante mètres du poteau et termine bien,

mais sans pou- voir remonter la gagnante. Tendue et munie de peaux de moutons,

Flyingwithbebe se montre accrocheuse jusqu’au bout et se classe troisième.

N’ayant jamais eu le passage, Randonneur (9e) n’a pas bougé dans la ligne

droite. A l’extérieur, Attaches Moi a mieux couru que ne l’indique son

classement, en queue.

Prix Kefalin

MISS SHANGHAI, UNE PREMIÈRE

EN FRANCE POUR COUNTRY REEL

Battue par un cheval ayant

répété au niveau supérieur lors de ses débuts, Miss Shanghai (Country Reel)

était très attendue au départ du Prix Kefalin (F). Elle y a ouvert son palmarès,

confirmant ainsi la bonne forme des 2ans de l’entraînement de Thierry Lemer.

Elle apporte un premier succès en France à l’étalon du Haras du Logis Country

Reel (Danzig - 4.500€ au 1/10), pour son cinquième partant. En France, deux de

ses produits ont couru à ce jour, l’autre étant Sea Country, placée lors de ses

trois sorties.

 

Parmi les plus prompts au départ,

Miss Shanghai s’est rapidement portée sur la ligne des chevaux de tête, en

pleine piste. Venue s’appuyer progressivement contre la lice à trois cents

mètres de l’arrivée, la fille de Country Reel a repoussé courageusement toutes

les attaques pour finir, s’imposant assez sûrement. « C’est une petite jument

très précoce qui venait de très bien débuter derrière un cheval qui a répété

[High Domino (Nombre Premier), ndlr], a précisé son mentor. Cette victoire a de

nouveau mis à l’honneur la casaque de Géraldine Ivoula, propriétaire du bon

Chopastair (Astair – Prix Perth, Gr3). « Les propriétaires investissent chaque

année dans de jeunes chevaux en espérant trouver un bon cheval qui serait le

successeur de Chopastair, a poursuivi Thierry Lemer. Ils sont d’autant plus

récompensés aujourd’hui ».

 

Les progrès de Gooseley Chope

Acquise aux ventes Osarus de

La Teste, Gooseley Chope (Indian Rocket) avait couru honorablement lors de ses

de deux premières sorties. Accusant des progrès, la pension- naire de Cédric

Boutin a longtemps mené le long de la corde avant de s’avouer vaincue seulement

dans les cent derniers mètres de course.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Calvero (Sabiango),

Destination Finale (Dubaï Destination), Le Castellanais (Alberto Giacometti),

Rosa Of The Wind (Konig Shuffle), Special Velocity (Diktat).

Non partant : Bemboka

(Haafhd), Lady Of Diktat (Diktat). Comme souvent en ligne droite, on a deux

pelotons dans cette épreuve, bien que la séparation ne soit pas très nette.

Côté corde, Gooseley Chope prend les devants, tandis qu’au centre, la favorite

Miss Shanghai prend son rôle à cœur et vient se placer en tête. Un peu brillante,

Toxeas vient à son intérieur, sans dos. Les choses sérieuses com- mencent à

quatre cents mètres du poteau lorsque Miss Shanghai place son démarrage. Tout

en flottant un peu, elle revient s’appuyer le long du rail et s’impose en toute

quiétude. Après lutte, Gooseley Chope se montre coura- geuse et garde la

deuxième place devant Wo Ay Ni, venue entre les chevaux et qui a bien terminé.

A distance, Novlime se classe quatrième devant Toxeas et Calvero, la première

et le dernier nommés ayant fait illusion pour un meilleur classement.