Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Au conseil d’administration de france galop du lundi 18 mai 2009

Autres informations / 21.05.2009

Au conseil d’administration de france galop du lundi 18 mai 2009

Activité du PMU

Les résultats cumulés enregistrés

par le PMU au 10 mai 2009 s’établissent à + 0,4% de chiffre d’affaires et –

0,2% de produit brut des paris. On note un redressement de l’activité depuis la

fin avril qui se prolonge sur la première quinzaine de mai. L’offre

supplémentaire de 11 réunions participe à ce redressement.

Comptes 2008 de France Galop

Les comptes 2008 ont été

arrêtés par les membres du Conseil d’Administration et seront transmis au

prochain Comité de France Galop le 8 juin prochain.

Perspectives de Plan à Moyen

Terme 2010-2013 Les membres du Conseil d’Administration ont pris connaissance

des hypothèses retenues pour l’élaboration du PMT 2010-2013. A ce stade, le

document présenté n’avait d’autre ambition que d’être un outil d’aide à la

réflexion. En effet, les nombreuses incertitudes actuelles quant à l’évolution

de la situation économique et aux conséquences d’une éventuelle ouverture du

marché des jeux en ligne rendent tout exercice de planification

particulièrement aléatoire. En conséquence, il a été décidé que la prochaine

séance du Conseil d’Administration serait consacrée pour l’essentiel à la

présentation approfondie des différents scénarios envisagés.

Passage au 16/9e sur Equidia

La retransmission des images

de courses en haute définition sera à terme une nécessité. Afin de se préparer

à cette échéance, le Conseil d’Administration a décidé de procéder au

renouvellement complet du parc de caméras de télévision. Les nouveaux matériels

achetés, qui seront mis en œuvre dès la rentrée 2009, assureront la captation

du signal en format 16/9ème et seront compatibles Haute Définition. Code des

Courses : déferrés

Le Conseil d’Administration a

jugé qu’il n’existait pas un consensus suffisant pour inscrire à l’ordre du

jour du prochain Comité une proposition définitive de modification du Code des Courses

sur les déferrés. La décision des Commissaires de France Galop en date du 25

mars 2009, prise à titre conservatoire, continue, dès lors, de s’appliquer.

Réflexions sur l’évolution du calendrier d’Auteuil Jean d’Indy, en sa qualité

de Vice-Président chargé de l’Obstacle, a fait un point d’étape sur les

réflexions en cours en vue d’aménager le calendrier des réunions d’Auteuil et

d’en restaurer la qualité des pistes. Sur le court terme, il est envisagé, dès

2010, de déplacer un nombre significatif de courses d’Auteuil sur d’autres

sites de la région parisienne et notamment à Enghien. Des consultations sont en

cours auprès des professionnels, dont les principales conclusions seront

présentées au Conseil de l’Obstacle du mois de juin, en vue d’une validation

définitive du calendrier d’Auteuil par le Conseil d’Administration à l’automne.

Sur le moyen-long terme, cette réflexion sera approfondie afin d’intégrer les

évolutions techniques en cours, permettant d’améliorer la qualité des pistes et

d’apprécier l’opportunité d’une refonte plus globale du programme des courses

d’obstacle et des infrastructures qui les supportent.

Programme PMU (2e semestre

2009)

Il a été procédé à la

présentation du projet de programme de Plat et d’Obstacle pour la période

allant du 1er septembre au 31 décembre. Celui-ci est comparable à celui de

2008, à quelques ajustements près liés aux évolutions de calendrier. En outre,

le Conseil d’Administration a donné son accord pour aménager les règles

d’éliminations qui s’appliqueront dès le prochain meeting d’hiver de Deauville

: extension de 6 à 8 jours de la période d’exclusion des chevaux entre deux

courses;

élimination en priorité des

chevaux de 3 ans et au dessus qui, au cours des 12 derniers mois, ont couru au

moins 3 fois mais n’ont pas reçu 3 000 € d’allocation en victoires et places.

Enfin, il a précisé que, depuis le début de l’année, le programme se déroulait

sans problème particulier, avec toutefois des incidences de l’hiver rigoureux,

qui ont retardé quelque peu la préparation des chevaux en plat, ainsi qu’une

petite épidémie de toux qui a touché les principaux centres d’entraînements en

avril.