Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Auenwunder survole les 1.000 guinées suisses

Autres informations / 22.05.2009

Auenwunder survole les 1.000 guinées suisses

AVENCHES (SUISSE), Jeudi 21

mai

 

 

Simple formalité, d’une

logique implacable, la victoire d’Auenwunder (Seattle Dancer), hier à Avenches,

dans les 1.000 Guinées suisses (L) prouve une fois encore la qualité de cette

pouliche, autant qu’elle trahit la relative faiblesse de l’opposition. Elle a

été le leader de luxe de Maintop (Royal Academy) dans les 2000 Guinées au début

du mois à Zurich-Dielsdorf, où elle prenait une excellente deuxième place Le

mâle s’adjugeait dimanche dernier le Prix de Printemps des 3 ans à Frauenfeld.

Sûr de son fait, Freddy Di Fède a installé rapidement la grande favorite au

commandement, et en quelques foulées, s’est mis hors de portée de ses rivales

au début de la ligne droite. L’allemande Caro Jina (Dai Jin) suivait à trois

longueurs, devant l’autre locale Paradise City (Pyrus). La protégée

d’Henri-Alex Pantall Flying Shadow (Sinyar), sixième, n’a jamais pu jouer un

rôle. « Ma pouliche était au-dessus du lot et elle s’impose sans lutter, nous a

déclaré Freddy Di Fède. J’avais fait le papier avant la course et je pensais

gagner de cette manière. » Vu le style de son succès, reverra-t-on la

représentante de l’Ecurie Sable Noir dans le Derby suisse du 21 juin? Guy

Raveneau ne l’exclut pas, mais se montrait réservé vu le coût élevé de la

supplémentation (5.000 euros) et la présence de son compagnon de couleurs

Maintop. Abondance de biens... Le Prix de Diane estival à Dielsdorf paraîtrait

plus raisonnable.

Au cours de la réunion, les

jockeys français se sont distingués en enlevant les quatre autres courses

plates. Mathias Sautjeau a réalisé le doublé grâce notamment à l’ex”Clément”

Sweet Venture (Verglas), alors qu’Olivier Plaçais signait son onzième succès de

la saison en selle sur le bon Wassiljew (Zinaad) dans le handicap, et que Tony

Castanheira s’imposait dans la course pour les “nés et élevés” de 3 ans.