Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Beheshtam, l’illumination de la journée

Autres informations / 12.05.2009

Beheshtam, l’illumination de la journée

Prix Sanctus

Unique inédit au départ du

Prix Sanctus (B – 2.600m), Beheshtam (Peintre Célèbre) a survolé la course. Le

bel alezan de l’Aga Khan, très signé Peintre Célèbre, s’est imposé de plusieurs

classes et a fait naître quelques espoirs.

Il était logique de trouver

ce poulain de l’Aga Khan au départ d’une épreuve de tenue. Sa mère, Behkara

(Kris), avait terminé deuxième du Prix Royal Oak (Gr1) et sa grand-mère, Behera

(Mill Reef) avait pris la deuxième place du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1)

1989. « C’est un poulain très froid, qui a été long à arriver à maturité, précisait

Alain de Royer Dupré, l’entraîneur du gagnant. Il s’était accidenté au haras

dans sa jeunesse et a mis du temps à se faire. Il sera intéressant pour les

courses de longues distances. » Très patient, Christophe Soumillon a dirigé son

partenaire au centre dans la ligne d’arrivée, progressant entre Sayaab (Monsun)

et Cicéron (Pivotal), ce qui n’est jamais évident à réaliser avec les

débutants. Prenant très facilement la mesure de ses adversaires, Beheshtam n’a

ensuite même pas eu besoin d’être allongé par son partenaire, prenant du champ

avec ses concurrents rien qu’en déployant ses belles foulées, pendant que son

jockey se retournait à plusieurs reprises. Conquis, Christophe Soumillon disait

à sa descente de monture :

« J’ai trouvé mon cheval

d’Arc ! »

Poulain de grande naissance,

Beheshtam, qui compte un engagement dans le Grand Prix de Paris (Gr1) et dans

le prochain Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), s’annonce comme un bon poulain

dans cette génération des 3ans et sera revu avec intérêt pour confirmer la

belle impression qu’il a laissée.

 

Sayaab confirme, Cicéron rassure

Vainqueur d’une course D lors

de sa dernière sortie, Sayaab a confirmé ses bonnes dispositions en s’emparant

de la deuxième place. Mais il n’a pu que laisser filer Beheshtam lorsque ce

dernier est venu à ses côtés. La troisième place est revenue à Cicéron, qui

court en net pro- grès sur sa course de rentrée. « Il était très nerveux lors

de sa dernière tentative mais semble sur le bon chemin » a déclaré le mentor de

ce dernier, Alain de Royer Dupré. Rallongé et muni cette fois-ci d’œillères

qu’il ne portait pas en dernier lieu, contrairement à ses débuts victorieux,

Augusto (Dalakhani) a longtemps mené avant de baisser de pied à mi-ligne

d’arrivée, se contentant d’une assez décevante quatrième place.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Goldava (Gold Away).

Tous couru.

Muni d’œillères, comme pour

ses débuts, Augusto prend rapidement la direction de l’épreuve, se montrant un

peu brillant et faisant du train. Ebady vient dans son sillage avec Sayaab à sa

hanche, devant Cicéron et Goldava, tan- dis que le débutant Beheshtam attend en

dernière position. En face, Augusto reprend et Sayaab se rapproche de lui. Les

positions ne varient plus ensuite jusqu’à l’entrée de la ligne droite, où

Sayaab porte une vive attaque à Augusto. Celui-ci répond, un peu, mais va vite

s’éteindre. A l’extérieur, Cicéron se rapproche, tandis qu’au centre, Beheshtam

commence à être cadencé par Christophe Soumillon. L’ouverture se fait et

Beheshtam prend la mesure de ses rivaux en deux foulées pour s’imposer de

manière impressionnante. Courageux, Sayaab conserve la deuxième place devant

Cicéron, qui court en progrès, et Augusto, qui a complètement perdu pied à deux

cents mètres du but.