Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Calvados blues : chaud devant !

Autres informations / 09.05.2009

Calvados blues : chaud devant !

Prix de Guiche

Chaud comme la braise, le bouillant Calvados Blues (Lando)

n’a pas fait dans le détail pour remporter le Prix de Guiche (Gr3). Dans la

ligne droite, il est passé du dernier au premier rang en deux cents mètres pour

s’en aller cueillir le deuxième Groupe 3 de sa carrière, lui qui avait remporté

le Prix des Chênes (Gr3) à 2ans. Le voilà maintenant prêt à taper deux crans

au-dessus, comme le confir mait son entraîneur, Philippe Demercastel : «

Désormais, il va aller sur le Prix du Jockey Club (Gr1). Je pense qu’il sera

encore mieux sur plus long. C’est un poulain qui prend de la maturité avec le temps.

»

Philippe Demercastel suit donc la route qu’il avait emprunté

avec Trincot (Peintre Célèbre), lauréat de ce Prix de Guiche l’an dernier avant

d’être au départ le premier dimanche de juin, où il sera malheureux.

 

Calvados Blues efface son parcours malheureux du Prix

Noailles

Le 5 avril, dans le Prix Noailles (Gr2), Calvados Blues,

assez tendu, avait été rapproché dans la fausse ligne droite, l’en droit pas

excellence où tout effort se paie cash à la fin. « C’est une course à oublier,

disait Philippe Demercastel. C’est un cheval très fougueux, et la moindre

contrariété peut le tendre. » Il nous l’a prouvé encore en début de parcours,

où il s’est montré très brillant dans les premiers deux cents mètres. Dès lors,

il faut espérer pour lui qu’il ne soit pas contrarié durant le Jockey Club. En

effet, le “Derby” français devrait réunir beaucoup de partants et Calvados

Blues pourrait y trouver matière à contrariété s’il n’a pas toutes ses aises.

C’est le scénario pessimiste par excellence et d’autres possibilités existent

bel et bien. D’autant plus que le poulain mûrît et pourrait mettre à profit ses

progrès mentaux.

Dovil Boy, un pari osé, un pari payant

Très régulier depuis ses débuts, Dovil Boy (Clodovil) a pu

profiter du “tapis roulant” de la corde qui s’est ouvert devant lui, puis,

accrocheur comme toujours, il s’est très bien défendu pour conserver la

deuxième place. C’était son premier essai au niveau Groupe et il est quasiment

trans formé. Stéphane Wattel, qui entraîne ce poulain de la casaque du

Deauville Racing Club Sas, nous disait après la course : « Le cheval était en

pleine forme à l’entraînement et c’était un pari qu’il fallait tenter. J’ai

bien aimé l’action du cheval aujourd’hui. Concernant la distance, je ne connais

pas vraiment ses limites encore, mais je ne me risquerais pas à beaucoup

allonger la distance avec lui. »

Le passage obstrué pour Vésuve

« Ce sont les courses, il s’est retrouvé emmuré », déclare

Elie Lellouche au retour de son poulain, Vésuve (Green Tune), dans l’enclosure

des balances. Cela arrive, en effet. Plus heureux, Vésuve aurait amélioré son

classement.