Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Disparition de marchand de sable

Autres informations / 29.05.2009

Disparition de marchand de sable

 

Étalon au Haras de Bernesq, Marchand de Sable vient de

mourir. Cette disparition fait suite à la disparition de Blackdoun il y a un

mois.

 

Une histoire atypique

Marchand de Sable était un mal-aimé : depuis sa naissance,

il était victime d’une opinion négative, comme si les fées avaient

volontairement déserté son berceau. Yearling distingué aux ventes de Deauville

1991, par Theatrical, à l’époque meilleur fils de Nureyev, et premier produit

de la bonne gagnante de Listed Mercantile, achetée à Guy de Rothschild par

l’éleveur Marystead Farm, il avait tout pour atteindre un bon prix au sein du

lot présenté par le Haras d’Etreham. Ce fut l’inverse, les experts étrangers le

jugeant immature et féminin, et il fut, aux dires de ses éleveurs, “bradé” au

prix de 320.000F à Robert Nataf pour un client italien.

 

Il débuta au mois de juillet de son année de 2ans, ce qui

est signe de précocité et vitesse quand on est entraîné par Elie Lellouche. Il

se plaça dans le Prix La Rochette (Gr3) et de Condé (Gr3) avant de gagner le

Critérium de SaintCloud (Gr1), son titre de gloire. Il fut opéré à 3ans d’une

occlusion et faillit mourir sur la table, ce qui lui fit rater son année. En somme,

Marchand de Sable fut un bon 2ans qui, ensuite, à 4ans, accumula les accessits

dans de nombreux Groupes. Insuffisant pour mobiliser les éleveurs, et le

Marchand fut à ses débuts celui du pauvre, avec sept foals pour sa première

saison, et pas plus de dix-sept pour sa deuxième. Puis on grimpa à une

quarantaine à sa quatrième saison quand les entraîneurs comprirent les premiers

que le fils de Theatrical produisait de vrais chevaux de course, dotés de

vitesse et tenue à la fois. La rumeur prit corps : le Marchand de Bernesq était

un sire “utile”, bien qu’en dehors des grands circuits. Elle enfla quand

Commerçante (victoire dans les EP Taylor Stakes, Gr1) et autres Dolma

enchantèrent les professionnels. Finalement, la rumeur devint vérité reconnue

grâce à Sirène Doloise (lauréate du Prix d’Aumale, Gr3), à

Stoneside (2e du Jean Prat, Gr1) et surtout à Marchand d’Or,

quintuple gagnant de Gr1. Récemment encore, Marchand de Sable s’est mis en

évidence grâce à Éclair de Lune, entraînée par Yves de Nicolay et que l’on

devrait revoir au départ du Prix de Diane (Gr1).

Saillissant quatre-vingt juments chaque année à partir de

2005, Marchand de Sable était perçu par les spécialistes comme un excellent

étalon, qui améliore les juments quelconques et qui transmet surtout une

accélération à tous ses produits.