Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

éclair de lune collectionne les longueurs

Autres informations / 09.05.2009

éclair de lune collectionne les longueurs

Prix de la Chapelle-en-Serval

 « Les 600 kilomètres

pour revenir vont passer tout seul », s’exclame Jean-Yves Pérès à l’arrivée du

Prix de la Chapelle-en-Serval (B). Et il a de quoi avoir le sou rire, car SA

championne, la ??JDG Rising Star ??Éclair de Lune (Marchand de Sable), vient de s’imposer de trois

classes et il faudra donc que Jean-Yves Pérès reprenne la route en direction de

Chantilly, dans un mois, pour le Prix de Diane (Gr1). Éclair de Lune y tiendra

un rôle et devra même entrer dans l’habit d’une favorite.

Les six longueurs affichées autorisent en effet l’entourage

d’Éclair de Lune à envi sager un grand rôle dans le Prix Diane. « Elle ira

directement sur le Prix de Diane, nous disait son entraîneur, Yves de Nicolay.

En plus de gagner, elle l’a fait avec une belle locomotion, montrant un beau

changement de vitesse. » Elle prend également ses marques sur le site, car ce

Prix de la Chapelle-en-Serval est disputé sur le même parcours que la grande

épreuve française pour pouliches de 3ans.     

Il avait d’ailleurs servi de tremplin, il y a deux ans, à

West Wind (Machiavellian), future héroïne un dimanche de juin. Éclair de Lune a

la dimension d’une championne. Elle pour rait d’ailleurs être encore invaincue

en trois sorties. « Le 24 mars, à Compiègne, elle a eu peur des stalles », nous

rap pelait son entourage. Et, de peu, Éclair de Lune avait été battue par une

bonne pouliche de Carlos Lerner, Mary’s Précédent (Storming Home). Modeste,

Yves de Nicolay prenait pour son compte cette défaite : « J’en suis le res ponsable.

Ensuite, elle a connu quelques petits soucis, alors on l’a laissée tranquille

un petit moment. » Cette petite fausse note dans le palmarès d’Éclair de Lune

est désormais oubliée et la voilà plus forte que jamais, à l’aube de sa grande

destinée.

Côté élevage, il faut rappeler qu’Éclair de Lune a été

élevée au Haras de la Cauvinière, par Sylvain et Elisabeth Vidal, pour le

compte d’un éleveur sans sol, Thomas Kohler. Éclair de Lune fait d’ailleurs

partie de leur première génération de yearlings qui ont grandi à la Cauvinière.

Elle est passée en vente en octobre 2007, où elle a été achetée à l’amiable pour

20.000€. « Je l’ai que j’ai ma casaque ! Je voulais un produit de Marchand de Sable

et le croisement par Acatenango me plaisait bien. »

 

Palme Royale et Jakonda un ton en-dessous

Éclair de Lune ne devance pas n’importe qui, puisque sa

dauphine est la ??JDG Rising Star ??Palme Royale (Red Ransom). Son entraîneur, Elie Lellouche, l’a

jugée « un peu mieux physiquement que lors de sa rentrée ». Pourtant, à

voir la mine de l’entraîneur des bleus, Palme Royale n’a pas paru le combler

complètement. Troisième, Jakonda (Kingmambo) a trébuché dans le tournant, ce

qui lui coûte certainement la deuxième place, mais pas mieux, car elle

n’appartient pas à la même “galaxie” qu’Éclair de Lune. >>

Communiqué de France

Galop           Prix #3

Les Commissaires ont ouvert une enquête d’office, pour exa

miner les causes qui ont amenées la pouliche JAKONDA USA (Gérald MOSSE),

arrivée 3ème, à trébucher au début de la ligne d’arrivée. En outre, ils ont

enregistré une réclamation du jockey Gérald MOSSE se plaignant d’avoir été gêné

par un mouvement de la pouliche ECLAIR DE LUNE (GER), arrivée1ère. Après examen

du film de contrôle et audition des jockeys précités et du jockey Anthony

CRASTUS (PALME ROYALE (IRE)), arrivée 2ème, les Commissaires ont maintenu le

classement à l’arrivée, considérant que l’incident n’était pas dû à

l’irrégularité de l’une des concurrentes, la pouliche JAKONDA USA n’ayant pas

eu le passage suffisant pour s’en gager entre PALME ROYALE (IRE) et ECLAIR DE

LUNE (GER) en début de la ligne d’arrivée.