Flying cloud s’ouvre la voie du diane

Autres informations / 01.05.2009

Flying cloud s’ouvre la voie du diane

Prix Cléopâtre

Le Prix de Diane (Gr1) se

dessine peu à peu. Après la victoire nette et sans bavure de Célimène (Dr Fong)

dans le Prix Pénélope (Gr3), Flying Cloud (Storming Home) a affiché ses pré-

tentions ce vendredi en enlevant le Prix Cléopâtre (Gr3) avec autorité. Une

victoire qui s’est construite à cent cinquante mètres du but. Excellent Girl

(Exceed and Excel) penche alors sous l’effet de la cravache et ouvre la corde à

Flying Cloud qui en profite pour s’imposer avec maestria. « C’est une pouliche

d’avenir », lâche Maxime Guyon, jockey de la pensionnaire d’André Fabre. L’analyse,

froide de

prime abord, laisse pourtant

apparaître un sourire rayon- nant : le cavalier goûte à sa première victoire de

Groupe. Pouliche froide, Flying Cloud était déjà sollicitée pour entrer dans la

ligne droite. Le "Diane" vient maintenant logiquement dans la suite

de son programme, sachant que la pouliche bénéficie d’engagements dans la Poule

d’Essai des Pouliches (Gr1), le Prix Saint-Alary (Gr1) et dans le Gr1 cantilien

(Gr1). Grande favorite de la course à égalité, la ? JDG

Rising Star ? Board Meeting (Anabaa), pourtant belle au rond

de présentation, n’a pu accélérer dans la phase finale. Elle a pris la

troisième place, mais elle allait accéder, après enquête au premier accessit.

 

Une enquête indécise et une

Board Meeting décevante

Les commissaires ont

rapidement diligenté une enquête concernant un mouvement d’Excellent Girl vers

l’extérieur qui a pu gêner Board Meeting. La pensionnaire d’Yves de Nicolay a

alors été rétro- gradée derrière la "Bleue". On peut cependant penser

que, même sans ce léger incident, Excellent Girl aurait fini devant Board

Meeting. De fait, Board Meeting n’était pas dans un grand jour. « La corde à

gauche est peut être responsable de son comportement », a confié Anthony

Crastus, son pilote. Son mentor, Elie Lellouche, complétait pour sa part : «

Elle était mal à l’aise et n’a pas eu la même accélération que lors de son

succès à Longchamp. » Voilà qui corrobore la pensée du jockey.

Incontestablement, Board Meeting mérite d’être revue, corde à droite.

 

Excellent Girl, une pouliche

de talent Le début de carrière d’Excellent Girl mérite un éclairage. Auteur de

huit sorties en Irlande, à 2ans, sous les couleurs de son éleveur, Lady

O’Reilly, et l’entraînement de Kevin Prendergast, elle n’avait pu mieux faire

que deuxième dans un maiden à Dundalk. Intégrée cette année à l’effectif d’Yves

de Nicolay, elle a gagné dès sa première sortie en France, dans le Prix Gazala

(B). Décevante ensuite dans le Prix

Pénélope (Gr3), finissant cinquième, Excellent Girl s’est complètement rachetée

ce vendredi, en dépit de sa

rétrogradation à la troisième place. En effet, son comportement est encourageant, car même

si elle a flotté par moments, elle s’est montrée courageuse et doit pouvoir enlever une course principale au minimum. « Je ne sais pas si elle ira sur le Prix de

Diane, nous a déclaré Yves de Nicolay. Ce rôle pourrait être dévolu à Soneva (Cherokee Run) après sa Poule d’Essai. Nous

allons discuter prochainement de la

suite du programme d’Excellent Girl

avec Lady O’Reilly. »

 

Un dixième Prix Cléopâtre

pour André Fabre

La réorganisation de l’écurie

d’André Fabre en 2009, avec la priorité donnée aux chevaux du Cheikh Mohammed

Al Maktoum, commence à porter ses fruits. Après un début de saison timide –

mais cela est devenu une

"marque de fabrique"

–, l’écurie de l’entraîneur cantilien est en train de retrouver sa dynamique de

succès à l’approche des premiers rendez-vous importants. Cette victoire dans le

Cléopâtre constitue le premier Groupe de l’année pour André Fabre, au bénéfice

de son principal propriétaire.

 

Une première pour Storming

Home L’étalon Storming Home (Machiavellian) s’est offert une première victoire

de Groupe en France par l’intermédiaire de Flying Cloud. Le propre frère de

Flying Cloud, Captain Webb (Storming Home), est par ailleurs vainqueur de

Listed à Dubaï. Storming Home est aussi le père de Mary’s Precedent,

prétendante au Prix Chloé (Gr3). La production de Storming Home est peu

représentée en France : on ne compte que cinq produits vus en piste. Côté

maternel, Flying Cloud appartient à une famille qui, au plus haut niveau, a

donné Markofdistinction (Known Fact), vainqueur des Queen Elizabeth II Stakes

(Gr1).