Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Gallorini-parrish : duo étonnant

Autres informations / 05.05.2009

Gallorini-parrish : duo étonnant

AUTEUIL, Dimanche 4 mai

Deuxième association entre

Steven Colas et Jean-Paul Gallorini : deuxième victoire. Premier partant de

Jean-Paul Gallorini pour Malcolm Parrish en obstacle : première une victoire.

En remportant le Prix Wild Monarch (L) réservé aux seuls poulains de 3ans,

Viotti (Dream Well) a triplement comblé son entourage puisqu’il s’est –qui plus

est – imposé avec brio. « C’était la meilleure chance de mes trois partants

dans cette course – Fantastic Sacha (Loup Solitaire) a terminé 10e et Messali

(Peintre Célèbre) a été

arrêté, ndlr – nous a déclaré

l’entraîneur. C’est un poulain qui travaille très bien à l’entraînement, mais

son programme n’est pas encore fixé. » Indigo Blue (Night Shift) avait le

premier partant en plat de Jean-Paul Gallorini pour la casaque de Malcom

PArrish. C’était au mois de novembre 2007 dans une course d’inédits et il avait

gagné… Bis repetita dans le Prix Wild Monarch avec Viotti monté à merveille par

son jeune jockey, Steven Colas.

AUTEUIL, Dimanche 4 mai

PREMIERE VICTOIRE DE GROUPE

POUR PHILIPPE CHEMIN

Spécialiste du terrain lourd,

Nono des Ongrais (Goldeneyev) a néanmoins bien composé avec le terrain

seulement souple de ce dimanche chaleureux dans la Grande Course de Haies de

printemps (Gr3). Philippe Chemin, entraîneur privé avec 37 chevaux sous sa

responsabilité, remporte ainsi sa première victoire de Groupe grâce à celui qui

n’avait échoué l’an passé dans la même épreuve que d’un nez derrière Alarm Call

(Solar One). Monté patiemment à la corde par Jacques Ricou, Nono des Ongrais

est resté discret pour ensuite porter l’estocade finale. A l’inverse du Prix du

Président de la République, le top-weight a triomphé. « Ce n’est pas le poids

qui m’inquiétait mais plutôt le terrain, a déclaré l’entraîneur du gagnant,

Philippe Chemin. Il a fait une véritable démonstration, pourtant nez au vent,

et j’avais peur qu’il en fasse trop. Dans un terrain lourd, je pense qu’il peut

affronter un lot plus relevé, toujours sur les haies. » C’était également une

première victoire de Groupe pour les couleurs de sa femme, déclarées en 1989.

Kizit Lo (Kizitca) a pris la deuxième place sous 68 kilos. « La distance de

4.300m et le bon terrain sont deux atouts importants pour lui, nous a déclaré

son entraîneur, Ronald Caget. A 3 et 4ans, il aimait le terrain lourd, mais en

vieillissant, il apprécie de plus en plus le terrain allégé. Pau l’a aidé dans

sa préparation car c’est un cheval difficile à préparer en début de saison. »

Kizit Lo a été écarté des pistes durant deux ans, de 2005 à 2007.

Tombé dans la ligne d’en

face, le favori El Tango (Acatenango) a dû être euthanasié après s’être

fracturé le fémur. Lauréat d’un Groupe 3 en Allemagne et de deux Listeds France

en plat, El Tango était encore entier et pouvait prétendre à une carrière au

haras. Sa troisième sortie sur les obstacles lui aura été fatale. Dans la même

série mais avec une gravité moindre, Pancho Villez (Villez) a chuté peu de

temps après El Tango. Ce pensionnaire de Marcel Rolland s’est fracturé la

première phalange.