La grande finale des préparatoires

Autres informations / 02.05.2009

La grande finale des préparatoires

Prix Ingré

Le Prix Ingré (Gr3) est la quatrième

course préparatoire au Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) après les Prix Robert

de Clermont-Tonnerre (Gr3) enlevé par Quolibet (Fragrant Mix), Troytown (Gr3)

gagné par Don Mirande (Turgeon) et Murat (Gr2) remporté par Mid Dancer

(Midyan). Tous trois seront présents pour cet ultime tour de chauffe sur la

butte Mortemart. Ils auront néanmoins plusieurs champions au potentiel avéré à

affronter comme Remember Rose (Insatiable), vainqueur du Prix La Haye Jousselin

(Gr1) en 2008, mais aussi Oculi (Denham Red) et Princesse d’Anjou (Nononito),

les deux grands malheureux du « Murat ». Incontestablement, ce Prix Ingré 2009

s’annonce comme la plus belle des préparatoires à la grande épreuve du 24 mai.

 

Oculi et Princesse d’Anjou en

appel Roi des gros obstacles à 3 et à 4ans, comme le prouve ses victoires dans

les Prix Congress (Gr2), Ferdinand Dufaure (Gr1) et Maurice Gillois (Gr1),

Oculi passait un test dans le Prix Murat. Un test réussi… jusqu’à la dernière

haie qu’il abordait librement pour sembler filer vers le succès.

Malheureusement, il a plongé à la réception et s’est retrouvé à terre. Ce n’est

sans doute que partie remise pour le cheval de Jacques Détré. Il a montré en

l’occasion qu’il a les capacités pour vaincre face à ses aînés. Il doit

néanmoins nous montrer qu’il n’a pas été marqué par sa chute. Compagne de boxes

d’Oculi chez François-Marie Cottin, Princesse d’Anjou est aussi tombé dans le «

Murat ». Partie « bille en tête » comme lors de son succès dans le Prix

Troytown 2008, elle était en mesure de gagner quand elle a trébuché quelques

mètres après la double barrière, éjectant du même coup Philipp Carberry.

Après une rentrée plaisante à

Enghien en haies, elle doit nous montrer que son rêve d’une troisième victoire

de Grand Steeple-Chase de Paris n’est pas fictif, pour rejoindre ainsi Hyères

III et Katko (Carmarthen) dans l’histoire de cette course mythique.

 

 

Prix Ingré

Mid Dancer pour une

confirmation

Vainqueur de peu du Prix

Murat, Mid Dancer est un authentique champion. En 2007, il a accompli le doublé

Grand Steeple-La Haye Jousselin. Moins en verve en 2008, bien qu’il se soit

classé troisième du sommet d’Auteuil, il est reparti sur la bonne voie en 2009.

Il monte progressivement en condition et son mentor Arnaud Chaillé-Chaillé le

prépare soigneusement pour un doublé dans le Grand Steeple. Hervé Barjot,

manager de Pegasus Farms Ltd,

avait commenté sa victoire dans le Murat, le 7 avril, en ces termes :

« Aujourd’hui, il a montré

toute sa classe sans être, je pense, à 100%. » On attend donc de revoir Mid

Dancer jouer les premiers rôles.

 

Remember Rose face au plomb

 

 

 

Comme Oculi, Remember Rose a

été le meilleur à 3 et 4ans sur le steeple. A ceci près qu’il a conclu deuxième

du

« Maurice Gillois ». L’an

passé, il a enlevé La Haye Jousselin et le Georges Courtois, devenant tout

simplement le meilleur cheval d’Auteuil du second semestre. Sa rentrée dans le

Prix Hubert d’Aillères (L – 3e) a été convaincante d’autant plus qu’il s’y est

montré brillant. Le lauréat Peldero (Pelder) vient de remporter le Prix William

Head

(L) et conforte donc la ligne

de cette rentrée. Le principal souci pour le pensionnaire de Jean-Paul

Gallorini est le poids. En effet, ses performances antérieures l’obligent à

porter 70 kilos, ce qui n’est pas évident pour s’exercer avant une grande

épreuve.

 

 

Don Mirande, la révélation

sur les gros obstacles Très régulier, Don Mirande était jusqu’au début de

l’année un bon cheval. En 2007, il avait conclu troisième du Prix Georges

Courtois (Gr2). En 2009, il a complètement

« explosé » remportant le «

Troytown » en cheval tenace. Il a répété dans le Murat en donnant une réplique

de toute beauté à Mid Dancer. D’autant qu’il avait une circonstance atténuante,

son jockey Samuel Massinot avait perdu sa

cravache. « Je pense que le

résultat n’aurait pas été le même s’il avait pu le solliciter pleinement » nous

avait confié son entraîneur Isabelle Pacault. « Il possède tout ce qu’il faut

pour le Grand Steeple » avait ajouté son mentor. Avec son grand abatage et sa

prédilection pour les courses en tête, Don Mirande pourrait bien être le

successeur dans l’écurie

d’Isabelle Pacault de Lord

Carmont (Goldneyev), absent des grandes joutes du printemps 2009.

 

Quolibet, un 5ans d’avenir

Deuxième du Prix Morgex

(Gr3), le pensionnaire de François Doumen, Quolibet (Fragrant Mix), a brisé son

statut de maiden dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre. Son mentor nous

avait alors confié : « C’est sa première victoire, ce qui nous laisse de bons

espoirs pour la suite. C’est un grand carcan qui a fini sa croissance cet

hiver. Il a également prit de la maturité. » Décevant cinquième dans le Murat,

Quolibet doit maintenant répéter sa valeur de mars. Pour l’avenir et, en

particulier une éventuelle participation au Grand Steeple, il devrait encore

être avantagé sur de plus longues distances.

 

Le programme ambitieux du «

Président » 2009 Lauréat du Prix du Président de la République (Gr3) cette

année, Objectif Special (Ungaro) retente l’aventure face à l’élite. Et il en a

parfaitement le droit comme le montre son premier accessit du «

Clermont-Tonnerre » et sa quatrième place du « Troytown ». Son entraîneur Guy

Cherel, qui présentera aussi le valeureux Odeillo du Mathan (Balleroy), n’a

plus vraiment le choix des engagements.

 

Un doublé réservé aux

champions

Réaliser le doublé « Ingré –

Grand Steeple » n’est pas évident. Sur les dix dernières éditions, seul le

crack Kotkijet (Cadoudal) l’a effectué en 2001 et 2004. Quand on remonte encore

le temps, d’autres grands noms apparaissent comme Katko (Carmarthen) et Ucello

II (Quart de Vin). Uniquement d’authentiques champions.