Le début d’une nouvelle carrière pour long run

Autres informations / 02.05.2009

Le début d’une nouvelle carrière pour long run

Prix James Hennessy

Le niveau du Prix James

Hennessy (L) 2009 est rehaussé par la présence d’un vainqueur de Gr1, Long Run

(Cadoudal). Elu meilleur hurdler de 3ans à l’issue de sa victoire dans le Prix

Cambacérès (Gr1), le pensionnaire de Guillaume Macaire devait continuer sur les

haies durant le printemps 2009, avant de débuter sur les gros obstacles.

Vainqueur du Prix Jacques d’Indy (Gr3), il a été pris de vitesse dans le Prix

de Pépinvast (Gr3) concluant troisième. Par conséquent, son mentor s’est ravisé

et bifurque sur le steeplechase plus vite que prévu. De fait, il nous avait

déclaré: « Les courses de haies se rapprochent davantage des courses de plat,

elles sont très tactiques. »

Voilà qui a dû encourager

Guillaume Macaire à propulsé Long Run sur les « gros ». Il devrait s’épanouir

pleinement dans cette discipline, d’autant plus que son origine l’y prédispose.

Il est, en effet, le frère de Liberthine (Chamberlin) lauréate de Groupe 3 sur

les fences de Cheltenham. Une nouvelle vie commence pour Long Run. En l’absence

de véritable leader chez les 4ans sur les gros obstacles, il a la légitimité

pour occuper d’emblée le fauteuil de chef de file de sa promotion. Si ses

débuts sont couronnés de succès, on devrait alors le voir dans le Prix

Ferdinand Dufaure (Gr1). On notera tout de même que le doublé « James Hennessy

– Dufaure » est tellement difficile à réaliser qu’il n’a jamais été réalisé...

 

La course pour la deuxième

place

Douze adversaires

s’aligneront aux côtés de Long Run. Des rivaux qui n’ont pas la même classe que

le poulain de Robert Waley-Cohen, qui portera, de plus, le poids de base. Dès

lors, la victoire sera difficile à envisager pour eux. Il sera néanmoins

intéressant de juger du comportement de certains éléments prometteurs.

 

L’armada Cherel

Guy Cherel aura trois

partants dont Réalmont (Khalkevi) qui s’est imposé « dans un fauteuil » dans le

Prix René Couétil. Il avait travaillé avant en compagnie d’Objectif Spécial

(Ungaro), le lauréat du Prix du Président de la République (Gr3). Un 4ans qui

effectue des exercices poussés avec un cheval d’âge endurci, voilà qui en dit

long sur son potentiel. Placé de Listed sur les haies, il va apprécier les

4.100m du parcours de steeple d’Auteuil. Deuxième du Prix Congress (Gr2) pour

sa seule course en steeple, Cokydal (Cadoudal) a fini sixième sur les haies

d’Enghien pour sa rentrée, sur un tracé qui n’était pas forcément à son

avantage. Son compagnon de casaque et d’entraînement, Grip Tune (Green Tune) a

pris la sixième place du

« Congress ». Sur le papier,

il semble inférieur à Cokydal.

 

D’Enghien à Auteuil

L’an passé, Royale François

(Kapgarde) avait donné des promesses pour ses premiers pas à Auteuil sans pour

autant les confirmer. Ce printemps, il se retrouve et vient d’obtenir deux

premiers accessits consécutifs, dont le dernier dans une Listed. Le

pensionnaire de Dominique Bressou est capable de fins de course rapides. Il

passera un test sur ce tracé. Entraîné par Jehan Bertran de Balanda, le patron

de Dominique Bressou quand celui-ci était encore

jockey, Sermaise (Sassanian)

est lui aussi passé par Enghien avant de conclure troisième du Prix René

Couétil derrière Réalmont. Ce petit fils de La Sabotière (Beaugency), lauréate

du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2), est capable d’un dernier kilomètre

soutenu après avoir semblé battu dans le parcours.