Le grand pedigree aga khan une mère habillée aga khan de haut en bas !

Autres informations / 12.05.2009

Le grand pedigree aga khan une mère habillée aga khan de haut en bas !

Zarkasha (1999) pouvait se

noyer dans la masse des poulinières de l’Aga Khan car elle n’a pas couru, et

elle concentre dans son pédigrée tous les «étalons maison» : Kahyasi, Doyoun et

Shernazar. Mais elle est sœur de Zarkiya (Catrail – 1997) qui a remporté le le

Prix de Sandringham (Gr3) et pris la quatrième place de la Poule d’Essai, ce

qui suffit largement pour ouvrir les portes du haras, au moins sur un mode

d’essai. C’est pourquoi elle fut présentée à Kendor puis à Zamindar ; et si le

premier produit est resté anonyme, le second, c’est Zarkava, joie et mystère de

l’élevage. Reconnaissons que

Zarkana (Doyoun – 1992), la

grand-mère de Zarkava, n’a pas été présentée à des foudres de guerre pour ses

cinq premières années : Catrail, Zilzal, Kahyasi, Priolo et Starborough ; et ça

ne l’a pas empêché de faire Zarkiya avec Catrail, ce qui en soi est un exploit,

tant ce sire fut décevant en Irlande. La troisième mère de Zarkava, Zarna

(Shernazar – 1987) est surtout la mère de Zarannda (Last Tycoon) qui gagna le

Prix Amandine L et qui fut deuxième de l’Astarté (Gr2 à l’époque). Cette Zarna

ayant pour elle d’être une fille de Zahra (l’Aga a donné ce patronyme à sa

Princesse de fille) qui est la seule descendante directe de Petite Etoile,

pouliche de légende qui passe en Angleterre pour la plus impressionnante

gagnante du diptyque Guinées/Oaks depuis la 2e guerre mondiale ! Pour compléter

la légende qui est en train de s’écrire, Petite Etoile est la descendante de la

prestigieuse poulinière de base de la famille Aga, Mumtaz Mahal. Que Zarkava se

le dise : elle a de qui tenir !